Visiter une vanilleraie à la Réunion

Pour tout savoir sur la vanille…

Visiter une vanilleraie ou une exploitation de vanille est une des activités incontournables à faire à la Réunion. Cela permet d’en savoir plus sur cette plante, son histoire et surtout sur son processus de fabrication. 

où visiter une exploitation de vanille à la réunion ?

Les plantations de vanille se situe sur la côte Est de la Réunion car c’est la zone la plus arrosée. La plupart des parcelles se situe en forêt car un certain ombrage est nécessaire au bon développement du plant de vanille. Il existe plusieurs exploitations de vanille à visiter à la réunion comme l’exploitation de la famille Roulof (St-André, 4€, vraie exploitation en activité) ; la plantation vanilla bourbon (Ste Rose, 7€) ; la coopérative Provanille (Bras-Panon, 6€) ; la vanilleraie de Ste-Suzanne (Ste-Suzanne, 5€). 

LA COOPÉRATIVE PROVANILLE

Nous avons choisi de visiter la plantation de vanille le dernier jour de notre voyage, à notre retour de l’île Maurice. Nous souhaitions visiter la vanilleraie de Sainte-Suzanne pour sa proximité avec l’aéroport mais l’office du tourisme de l’aéroport (de très bons conseils et accueillant) nous a recommandé celle de Bras-Panon pour son accessibilité en bus (ligne E2, départ de la station Gillot au rond point de l’aéroport et arrêt au pied de la vanilleraie). Il faut compter tout de même 50 min de bus aller (si pas d’embouteillage, attention le soir, la circulation est plus difficile, prévoir large si vous avez un vol au retour). L’aéroport ne proposant pas de consigne à bagage, nous avons été obligé de les prendre avec nous. L’office de tourisme avait prévenu la vanilleraie en amont. Sinon, il existe un service payant mais nous ne l’avons pas testé. 

pro vanille réunion plantation de vanille

Pro Vanille est une coopérative (la seule de l’île) qui regroupe 120 producteurs de vanille. Elle propose des visites d’environ 40 mins à 9h, 9h45, 10h30, 11h15 puis à 14h, 14h45, 15h30, 16h15. L’idéal est d’appeler avant pour réserver (0262 517 102). La visite débute par un café, présente différentes variétés de vanille, le processus de fabrication et se termine par une vidéo. Il y a également une boutique (8h30-12h ; 13h30-17h) où vous pourrez acheter des gousses de vanille, du sucre vanillée, de la gelée de vanille, des livres… 

La vanille : qu’est-ce que c’est ?

La vanille appartient à la famille des orchidées. Comme toutes ces plantes, elle est très fragile. Elle a besoin d’un climat tropical chaud et humide, d’une basse altitude, d’un certain taux d’humidité et d’une température minimale de 12°C. On compte pas moins de 110 espèces de vanille dans le monde dont 15 qui disposent d’un parfum mais seulement 3 sont exploitées : Tahiti ; Guyane/Antilles ; Mexique/Costa Rica. Aujourd’hui, il est possible d’acheter de la vanille « bio ». Cela signifie simplement que l’agriculture pratiquée à proximité des plantations de vanille est bio. Cela ne changera rien à la qualité de la vanille mais elle sera vendue plus chère. 

La vanille givrée : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une gousse d’exception. C’est la vanille la plus chère et la plus recherchée en raison de sa forte concentration en vanilline ce qui lui offre un arôme et un parfum incomparable. Sa gousse est reconnaissable car elle recouverte de petits cristaux de « givre ». 

la vanille : comment est-elle aRRIVEE à la réunion ?

La vanille de la réunion dite de Bourbon est originaire de Guyane. Louis XIV, amateur de vanille, souhaitait introduire la vanille sur l’île bourbon. En 1819, c’est chose faite par le capitaine Philibert et le botaniste Perrotet. Mais la vanille était alors une culture confidentielle faute de pollinisation naturelle par l’abeille mexicaine. Il faut attendre 1841 pour qu’un jeune esclave réunionnais de 12 ans, Edmond Albius, réussisse la pollinisation artificielle d’une vanille pour la 1ère fois. Cette technique est encore utilisée aujourd’hui. La culture de la vanille va alors connaitre un développement de grande ampleur sur l’île de La Réunion. Malgré ce grand succès, ce jeune homme ne sera jamais reconnu pour cette découverte.  

La vanille : processus de fabrication

1/ La plantation : Sous forme de liane, l’orchidée a besoin d’un support pour se nourrir dans la terre tout en s’enroulant autour d’un arbre comme le filaos, le vacoas… qui lui sert de tuteur. 

vanilleraie réunion

vanilleraie réunion

Il existe plusieurs techniques de plantation comme celle en sous-bois en utilisant les troncs des arbres comme supports ou encore celle sous ombrière artificielle. Lorsque la plantation est en sous-bois, le producteur doit faire attention à ce que la liane ne monte pas trop haut. En effet, étant à la recherche de lumière, l’orchidée a tendance à pousser en hauteur ce qui rend le travail du producteur trop difficile. 

vanille sur tuteur pro vanille réunion

2/ La fécondation : Après la plantation de l’orchidée, il faut attendre 3 ans avant de voir s’épanouir les 1ères fleurs de vanille. Ces dernières, éphémères, doivent être fécondées dans la matinée. En effet, la fleur se fane en une journée. Durant les 3 mois de la floraison (octobre à décembre), ce sont des milliers de fleurs que les producteurs doivent féconder manuellement, la fleur ne donnant naissance qu’à une seule gousse de vanille. 2 mois après la fécondation, la gousse de vanille atteint sa taille définitive mais il lui faudra encore 9 mois pour arriver à maturité.

vanille fécondation réunion

3/ La récolte : Arrivée à maturité sur le plant, la gousse de vanille prend naturellement une couleur chocolat puis noire mais se fend sur toute sa longueur libérant son parfum. Pour lui conserver tout son arôme et toutes ses qualités, il faut récolter la vanille juste avant son ouverture. La récolte s’effectue gousse par gousse. Elle commence en juin pour se terminer à la mi-octobre.

gousse vanille verte reunion

4/ La préparation de la vanille : Pour empêcher les gousses de vanille de se fendre après sa récolte, il faut les plonger dans les 48h suivant la récolte dans une eau chauffée à 65°C pendant 3 mn. Rapidement égouttées, les gousses de vanille sont ensuite placées durant 24h dans des caisses capitonnées de couvertures pour les faire transpirer, c’est l’étuvage. C’est au cours de cette étape que les gousses de vanille prennent leur belle robe chocolat. A ce stade, les gousses sont encore gorgées d’eau et doivent être séchées.

5/ Le séchage : Le séchage de la vanille se déroule en 2 étapes : un 1er séchage très intense au soleil pendant 10 jours puis un séchage plus lent à l’ombre durant 2 à 3 mois. Les gousses de vanille sont alors régulièrement triées. Les gousses les moins belles serviront aux préparations à base de vanille (sucre, sel, concentré de vanille…).

séchage vanille réunion

6/ La maturation des gousses : Les gousses sèches partent en malle de maturation pour une période de 12 mois minimum. C’est lors de cette phase de lente maturation aromatique que les arômes de la vanille s’élaborent. Un contrôle régulier des malles est effectué pour éviter tout développement de moisissure.

7/ Le calibrage : Elles sont ensuite calibrées en fonction de leur taille et conditionnées en bottes pour être stockées, tout en conservant leurs qualités. Elles sont enfin prêtes à être commercialisées. Elle peut être conditionnée dans un tube rond en verre qui permet une très bonne conservation de la gousse ou dans un sachet plastique.

Au finale, il aura fallu pas moins de 2 ans entre la récolte des gousses de vanille et leur commercialisation ce qui explique le coût relativement élevé de la vanille. Petit conseil, si vous souhaitez faire plaisir à vos proches en rapportant une gousse de vanille, il est recommandé de l’acheter directement dans les plantations de vanille, gage de qualité et de traçabilité. Il arrive souvent que la vanille vendue sur les marchés proviennent de Madagascar et soit de moins bonne qualité et surtout qu’elle risque de moisir peu de temps après l’achat. 

LIRE LA SUITE