Guadeloupe : itinéraire de 2 semaines

Août 2022 : voyage en Guadeloupe

La Guadeloupe est une destination facile et très agréable, il fait bon vivre aux Antilles française. Il y a  beaucoup de choses à voir et à faire en guadeloupe. Il y a de très belles plages mais aussi des cascades, de belles randonnées, des sources d’eau chaude… L’île a la forme d’un papillon avec, d’un côté : grande terre (avec ses plages et son petit air de bretagne) et de l’autre, basse terre (avec ses cascades, son volcan, la réserve Cousteau). A cela s’ajoute les îles : les Saintes, Marie-Galante, la Désirade ou encore Petite Terre (réserve protégée qui se visite à la journée). 

carte guadeloupe

NOTRE ITINERAIRE :

  • 1. Grande terre (1 semaine) : pointe des châteaux, pointe de la grande-Vigie, Porte d’enfer, plages (souffleur, caravelle, Petit-havre…), mangrove, Ilet Gosier, Mémorial ACTe…
  • 2. Petite terre : excursion en catamaran à la journée
  • 3. Basse Terre (1 semaine) : route de la traversée et ses cascades (aux écrevisses, volcan la soufrière, chutes du carbet, deshaies (jardin botanique), plage de grande anse, réserve Cousteau, Maison du cacao, réserve du Grand Cul-de-Sac Marin… 
  • 4. Les Saintes (2 nuits) : terre de haut et terre de bas (un coup de cœur)
  • 5. Marie-Galante à la journée
  • Top 10 des choses à voir > Lire l’article

NB : Depuis quelques années, quelques plages en guadeloupe sont victimes des algues sargasses. Cela forme une grande étendue orange qui sent mauvais, un vrai fléau dans toutes les caraïbes. Nous en avons vu surtout à la plage de la pointe d’enfer (c’était horrible). Il y en avait aussi un peu entre sainte-Anne et Saint-François par exemple. Demandez aux locaux pour savoir si les plages sont concernées ou non. 


1. GRANDE TERRE

grande terre guadeloupe

>> POINTE DES CHATEAUX (EST)

Nous avons débuté notre voyage par la visite de Grande Terre pour commencer en douceur (la partie Basse Terre étant plus sportive). Nous avons commencé par la pointe des châteaux qui se trouve à l’extrémité Est de l’île. On y trouve un sentier qui permet d’avoir une belle vue sur les falaises et la mer. La vue est impressionnante, je trouve qu’il y a un petit air de Bretagne. 

La pointe des chateaux, guadeloupe, grande terre

La pointe des châteaux, Grande Terre

En route, nous avons fait un rapide arrêt à la « douche » (indiqué sur la carte de l’appli Maps me). A cet endroit, d’imposantes vagues viennent se fracasser contre les rochers au point de prendre une véritable douche par moment. 

La douche, guadeloupe, grande terre

La douche, Grande Terre


>> POINTE DE la grande vigies & PORTE D’ENFER (NORD)

Le lendemain, nous avons choisi de découvrir le Nord de l’île. Nous avons commencé par une balade du côté de la pointe de la Grande Vigie qui offre une vue sur les falaises (une ressemble un peu à une tortue). Nous avons ensuite poursuivi à la Porte d’Enfer. Normalement, à cet endroit, il y a un magnifique lagon (pauvre restaurant Mme coco). Malheureusement, avec les algues sargasses, il n’y avait qu’une grande étendue jaune et puante qui vient étouffer le lagon. L’odeur (d’œuf pourri) était très désagréable. Heureusement que ce phénomène ne touche pas encore toute l’île et uniquement quelques endroits. Malgré l’odeur, je vous conseille de suivre le chemin (l’odeur ne dure pas longtemps) afin de longer la côte.

Porte d'Enfer, guadeloupe, grande terre

Porte d’enfer, grande terre

Là encore, on a l’impression d’être un peu en bretagne. Les vagues viennent se fracasser sur la roche avec violence comme au trou des tortues. C’est très beau. Tout au bout, on rejoint le trou du souffleur. La balade est assez facile (mais il faisait très chaud, prévoir de l’eau et des chaussures). 

Trou d'enfer, guadeloupe, grande terre

Trou d’enfer, grande terre


>> PORT-LOUIS & PLAGE PARADISIAQUE DU SOUFFLEUR (NORD ouest)

Plage du souffleur, guadeloupe, grande terre

Plage du souffleur, grande terre

Le 3ème jour, nous prenons la direction de Port-Louis (Nord Ouest). En route, nous faisons un arrêt devant la maison coloniale de Zévallos qui est assez jolie mais en mauvais état. On imagine bien ce que devait être les maisons coloniales de cette époque. Port-Louis est une petite ville avec sa jolie église et quelques graffitis. On y vient surtout pour ses belles plages comme la plage du souffleur. L’eau est turquoise et le sable blond. C’est assez grand et il y règne une bonne ambiance. On y trouve également un cimetière qui fait face à la mer où les tombes sont agrémentées de coquillages (un peu comme celui de Morne à l’eau). Si vous souhaitez vous balader un peu, vous avez également un sentier qui longe la mer en direction d’Anse Bertrand.  

Port louis, grande terre, guadeloupe

Port louis, Grande Terre

Vous pouvez ensuite vous rendre à l’anse castalia (un peu après Anse-Bertrand). Pour cela, il faut prendre un chemin assez raide (ne pas y aller en tong) qui mène à une sorte de grotte ouverte sur le ciel avec son eau bleu turquoise. Venez avec votre maillot de bain, c’est idéal pour se baigner. En revanche, il y avait un peu de sargasses….

Anse Castalia, Guadeloupe, grande terre

Anse Castalia

A l’inverse, si vous redescendez vers le Sud, vous pouvez faire un arrêt à l’ancienne prison de Petit-Canal, un édifice en ruine qui a servi de prison qui est aujourd’hui envahi par les racines d’un imposant figuier. 


>> DE SAINTE-ANNE A SAINT FRANCOIS (SUD)

Le 4ème jour, nous restons du côté de notre hôtel entre Sainte-Anne et Saint-François (idéal pour séjourner dans cette partie de l’île, on y trouve de nombreux restaurants et la ville est agréable). Vous pouvez tester la plage de Bois Jolan ou vous baigner dans les criques le long de la route qui mène à l’anse des châteaux. Nous avons beaucoup aimé la plage du Petit-Havre car elle était tranquille et assez sauvage. A l’inverse, il y a la très fréquentée plage de la caravelle où se trouve le club Med. Malgré tout, cette plage est très belle avec ses palmiers et son eau turquoise ce qui explique son succès. En revanche, il faut venir tôt ou tard car elle attire les foules et il est difficile de s’y garer (y compris au parking payant 3€ qui est rapidement plein). 

Plage de la caravalle, club med, guadeloupe, sainte anne, grande terre

Plage de la caravelle (Club-Med)

Plage de Petit-Havre, guadeloupe, grande terre, sainte anne

Plage de Petit-Havre


>> ILET DU GOSIER

Si vous cherchez une très belle plage, vous pouvez aussi vous rendre sur l’ilet du Gosier (près de la ville du gosier, logique). L’ilet est assez petit. Il faut donc venir assez tôt pour pouvoir être tranquille et profiter de l’eau turquoise. Nous l’avons fait le dernier jour avant de prendre l’avion puisque l’aéroport n’est pas très loin. Pour s’y rendre, il suffit de prendre le bateau navette qui fait les allers-retours entre l’ilet et la plage de la Datcha (10min, 10€ A/R, prévoir du liquide). Il est également possible de le faire en nageant, c’est faisable. 

Ilet gosier, guadeloupe, grande terre

Ilet gosier


>> RESERVE GRAND-CUL-DE-SAC MARIN & mangrove

Un autre endroit que je vous recommande vivement, c’est la réserve naturelle Grand-Cul-de-sac marin. On imagine pas forcément découvrir ce type de paysage en guadeloupe. On y trouve notamment une belle mangrove avec ses petits crabes. Vous pouvez découvrir cet endroit au départ de Vieux-Bourg (Grande Terre) mais aussi du côté de Sainte-Rose (Basse-Terre, je vous en parle un peu après).

Nous avons choisi de faire l’excursion en kayak (avec Yalodé Kayak, très sympa, 38€/pers, résa indispensable). Nous avons vraiment beaucoup aimé cette excursion car on est en plein milieu de la nature, on avance doucement et avec un peu de chance, vous aurez une super surprise à la fin (je ne vous en dis pas plus, à vous de découvrir. Pour cela, faites le l’après-midi). On a adoré !

Mangrove, grand cul de sac marin, guadeloupe, grande terre

Balade en Kayak dans la mangrove, Grand cul de sac marin


>> MEMORIAL ACT (POINTE-A-PITRE)

Mémorial ACTe, Pointe-à-pitre, guadeloupe

Mémorial ACTe, Pointe-à-pitre

Nous avons terminé notre séjour par la visite du Mémorial ACTe dédié à la mémoire de la traite et de l’esclavage. C’est assez intéressant et la scénographie est très belle. En revanche, nous n’avons pas visité la ville de Pointe-à-pitre qui ne donne pas très envie (10€ pour 2 pers en 2022). 


INFOS PRATIQUES : 

Où dormir ?

Nous avons débuté par l’hôtel de charme « Le relais du Moulin » (6 nuits) avec son authentique moulin de l’époque sucrière. Un endroit très agréable entre Ste-Anne et St-François (idéal pour rayonner dans l’île) avec ses bungalows, sa belle piscine, son jardin, son bar et ses cocktails maison, un super accueil. On a adoré. En revanche, comme c’est un 4 étoiles, c’est un peu cher.

Relais du moulin, guadeloupe

Le Relais du moulin

Nous avons terminé notre séjour à l’hôtel La créole Beach Hôtel et Spa (4*), un beau complexe avec sa belle piscine, une belle grande chambre, c’est confortable et pratique car très proche de l’aéroport. C’est également proche de l’îlet Gosier. Pour en savoir plus, cliquez ici

La creole, guadeloupe

Hôtel La créole Beach Hotel

NB : Je vous recommande vivement de réserver un hôtel pour visiter grande terre puis un autre hôtel du côté de basse terre. La route sera trop longue entre les deux. 

Où manger ? 

Nous avons testé :

  •  L’Océ Ann (Ste Anne) : petit restaurant local face à la mer pour les petits budgets notamment une 1/2 langouste à 19€90. Pas extraordinaire mais ça passe. 
  • Les apprentis (St François) : Bon restaurant du côté du port de St-François, N°1 sur tripadvisor, tarif un peu élevé mais bon et raffiné (24€ le ceviche de thon). 
  • Les frères de la côte (St François) : un restaurant un peu excentré mais hyper bon ! Nous avons adoré ! Réservation indispensable. Propose aussi des langoustes (39€). 
  • Restaurant Azur (St-François) : restaurant local bon mais un peu long (plat 20€)

NB : les restaurants sont assez chers en Guadeloupe mais ils sont bons. Pour les petits budgets, on trouve facilement des roulottes sur les bords de route avec de la nourriture bon marché (mais un peu grasse comme les accras) ou le fameux bokit, le sandwich local. 


2. EXCURSION A PETITE TERRE

Petite terre guadeloupe

L’accès à Petite Terre est réglementé et limité en nombre de personnes. En haute saison (et en juillet août), il est vivement conseillé de réserver en avance. Vous pouvez opter pour une excursion en bateau rapide (Awak) ou en catamaran au départ de Saint-François. Nous avons réservé avec Uhaina croisières (très bien). Il y a également Paradoxe Croisières. Vous pouvez aussi opter pour une excursion en petit comité avec un marin pêcheur comme Poul’do (100€ la journée). Ils font tous les mêmes tarifs. Il faut compter 105€/pers en catamaran, environ 95€ en bateau à moteur. Les départs se font tôt le matin (7h15), il est donc préférable de dormir sur grande terre. 

Après 1h30 de navigation (ça mouille pas mal), nous arrivons sur l’île. Nous faisons le tour de l’île à pied. On y rencontre de très très très nombreux iguanes. On nous explique la différence entre la crème solaire classique et la minérale (seule la minérale est autorisée sur l’île pour éviter la pollution). 

Petite Terre, guadeloupe

Petite Terre

Nous passons ensuite la journée à faire du snorkeling à la recherche des requins (il y a des requins citron, requins dormeur), des raies et des tortues. Elles sont assez grosses tout comme les Bernard l’Hermite. On profite également d’un bon déjeuner sur la plage avant de repartir vers 15h. L’endroit est vraiment une parenthèse, je vous la recommande vivement.  

Tortue guadeloupe


3. BASSE TERRE

basse terre guadeloupe

Changement de décors, on passe de l’autre côté de l’île à Basse Terre. Ici, il pleut plus souvent et donc la végétation est plus verdoyante. C’est l’endroit idéal pour se baigner dans les cascades ou faire des randonnées (en revanche, s’il a plu la veille, il faut être vigilant car ça peut être très glissant ou il peut y avoir des montées brusques des rivières). Il y a aussi un peu plus de choses à faire d’après moi. Si vous ne partez pas très longtemps, je vous recommande de rester un peu plus de ce côté (sauf si vous ne cherchez que les plages, dans ce cas, ce sera plus vers Grande terre). 

>> ROUTE DE LA TRAVERSEE & CASCADES

La route de la traversée est une très belle route entourée d’une végétation dense et luxuriante. Nous faisons un 1er arrêt au saut de la lézarde. L’accès à la cascade n’est pas très facile car le chemin peut être glissant et il faut un peu escalader entre les racines des arbres. En revanche, le site est vraiment très beau avec la végétation et la cascade. Je vous le conseille vivement. 

Saut de la Lézarde, Basse Terre, Guadeloupe

Saut de la Lézarde à Basse Terre

Nous poursuivons ensuite à la cascade aux écrevisses qui est très facile d’accès. Cette facilité d’accès fait qu’elle est très fréquentée. Il est donc préférable de venir tôt le matin ou en fin de journée pour pouvoir profiter du lieu.  Vous pourrez vous baigner dans le bassin ou dans la rivière juste à côté. 

Cascade aux écrevisses, guadeloupe, basse terre

Cascade aux écrevisses

Dans les environs, vous pouvez également visiter le zoo du parc des Mamelles  ou vous rendre à la Maison de la forêt pour y trouver tous les conseils pour les randonnées et l’état des chemins. 

>> ILETs PIGEON & RESERVE COUSTEAU/ MALENDURE (OUEST)

La réserve Cousteau est réputée pour ses tortues et ses poissons. Vous pouvez aller jusqu’aux Ilets Pigeon en bateau en excursion ou en kayak pour faire du snorkeling et avoir une vue sur la réserve depuis le sommet de l’ilet. Une activité sympathique (location de kayak chez gwada pagaie – ils étaient très bien), 25€ pour 3h. Nous avions pris 4h mais 3h, c’est suffisant. Il faut compter environ 15min de kayak pour rejoindre les ilets. Si vous n’avez pas le temps pour le kayak, ce n’est pas indispensable car on voit la même chose à la plage de malendure avec son sable noir (dans le fond de la plage vers les croix jaunes). 

Ilets Pigeon, malendure, basse terre, guadeloupe

Ilets Pigeon

Tortue, guadeloupe

>> DESHAIES & SES ENVIRONS (NORD)

>> JARDIN BOTANIQUE DE DESHAIES

La petite ville de Deshaies (prononcer déhé) est agréable, il y a de bons restaurants et dans les environs, de belles plages où l’on peut voir des tortues. On y trouve également le jardin botanique classé jardin remarquable avec ses 5ha et ses 1300 espèces. On y découvre une grande variété de flore et de faune (Banian, palmier de bismark, le palmier Talipot, des loriquets, aras…). Un endroit agréable et bien entretenu. Tarif : 16€70/pers. 

jardin botanique deshaies, guadeloupe

Jardin botanique de deshaies

>> maison du cacao

Un autre endroit qui mérite une visite : la Maison du Cacao. Après un rapide tour dans le jardin (avec des devinettes), on nous propose une dégustation de cacao/chocolat avec de nombreuses explications. Nous avons beaucoup aimé cette visite qui est très intéressante et c’est très bon. Dommage qu’il faisait trop chaud pour ramener du chocolat. Tarif : 10€/pers. 

Maison du cacao, guadeloupe

Maison du cacao

>> SAUT D’ACOMAT

Après la visite de la Maison du Cacao, nous allons au « saut d’Acomat » qui n’est pas très loin. Il est préférable de venir tôt le matin car il n’est pas facile de se garer autour, la route est étroite et assez en pente, rapidement, il n’y a plus de places pour se garer. Le chemin qui mène au saut est assez glissant (surtout qu’il avait plu la veille) et comme pour le saut de la Lézarde, il y a pas mal de racines au sol. Il faut donc faire attention car le risque d’entorse est assez fort. La visite du saut d’acomat n’est pas indispensable pour moi, ça ressemble un peu au saut de la Lézarde que j’ai préféré. Il y avait des enfants qui s’amusaient à faire des sauts dans l’eau, ils étaient impressionnants car ils sautaient de très haut. 

Saut d'acomat, guadeloupe, basse terre

>> LES PLAGES : plage de grande anse, plage de la perle

Dans les environs de Deshaies, vous trouverez de belles plages comme la plage de grande anse qui, comme son nom l’indique, forme une anse avec son sable blond. Il y a vraiment de la place ici, on avait l’impression d’avoir la plage pour nous tout seul surtout si vous vous éloignez un peu de la plage principale et des palmiers. 

Il y a aussi la plage de la perle qui ressemble un peu à grande anse ou encore la plage de petite anse (avec sa route en pente). Il y a de quoi se reposer un peu et se baigner dans une eau turquoise. Si vous cherchez une plage au sable noir, il faudra vous rendre à la plage de Malendure ou dans le sud de l’île du côté de 3 rivières (grande anse) ou de Vieux-Habitants (plage de Rocroy). 

Plage de Grande Anse, guadeloupe, basse terre

Plage de grande anse

>> RESERVE GRAND-CUL-DE-SAC MARIN (NORD)

Comme je le disais un peu plus haut, il est possible de visiter la réserve Grand-Cul-de-Sac marin depuis Grande Terre ou Basse Terre. Nous avons choisi de faire également l’excursion depuis Basse Terre pour y découvrir les ilets dont l’îlet blanc (non accessible du 15 avril ou 15 août pour nidation des oiseaux). Cet îlet est le résultat d’un ouragan mais il disparait au fur et à mesure avec le temps. On a choisi de le faire l’excursion en petit bateau à moteur ce qui change du kayak et qui reste très agréable. Là aussi, on se balade dans la mangrove. On apprend beaucoup de choses. Après, on se rend dans différents ilets pour se baigner. Nous avions réservé avec Blanc Bleu Vert, c’était très bien ( 42€/pers). Il y a aussi : alizés adventure, coco mambo, blue lagoon… Réservation indispensable. Nous avons bien aimé cette excursion mais cela faisait quand même doublon avec celle de Grande Terre que nous avons préféré. J’ai été un peu déçue par les ilets, ce n’est pas extraordinaire. 

Mangrove dans le nord, Grand cul de sac marin, guadeloupe

Réserve Grand-Cul-de-sac marin

>> VOLCAN LA SOUFRIERE (SUD)

Volcan la soufrière, guadeloupe

Volcan la soufrière

Nous prenons désormais la direction du Sud de Basse Terre pour aller à la rencontre de la star de l’île : le volcan la Soufrière. Ici, on voit tout de suite que le temps est plus pluvieux et plus froid (il y pleut 10m d’eau par an ce qui est un record de pluviométrie dans le monde). Une fois encore, il faut venir tôt pour garer facilement sa voiture le long de la route.

Pour atteindre le sommet du volcan, il n’est pas nécessaire de faire appel à un guide, le chemin est accessible (niveau moyen/difficile) et la pierre volcanique n’est pas glissante. Si vous faites une excursion, vous pourrez vous rendre au-delà des barrières avec un masque à gaz pour voir les zones actives du volcan. Si c’était à refaire, on le ferait. Le sommet est souvent sous la brume et il peut se mettre à pleuvoir beaucoup d’un coup, ce qui fut notre cas. Attention donc à la météo car l’eau peut monter très vite et ça peut devenir dangereux. Nous, on n’y voyait plus rien, nous étions trempés, la randonnée n’avait plus beaucoup d’intérêt. Forcément, une fois au sommet, on ne voyait rien. Il faut compter environ 3h30 – 4h de randonnée. 

De retour au parking, vous pourrez vous baigner (gratuit) dans la source d’eau chaude « Bains jaunes » ce qui est assez agréable pour se réchauffer et reprendre de l’énergie après cette randonnée (retirer vos bijoux, le soufre peut les noircir et ne pas mettre la tête sous l’eau). Il existe aussi des bains chauds du côté de « bouillante ». 

>> CHUTES DU CARBET (SUD)

Chutes du carbet, guadeloupe, basse terre

Chutes du Carbet : 2ème et 1ère chute

Le lendemain, le soleil était de retour et nous avons pu partir à la découverte des chutes du Carbet. Elles sont 3 : la 2ème chute est la plus proche et facile d’accès avec des passerelles en bois. Elle est très belle avec ses 110m de haut.

2ème chute du carbet, guadeloupe, basse terre

2ème chute du carbet

Pour les plus sportifs, il est possible de rejoindre ensuite la 1ère chute (ou la 3ème chute via un autre chemin mais moins intéressante car moins haute). La randonnée n’est vraiment pas simple (surtout qu’il avait plu la veille), c’est glissant, escarpé, il faut même emprunter des cordes pour s’aider à certains endroits. Mais, c’est la randonnée que nous avons préféré, la végétation est magnifique et on est content de l’avoir fait à la fin. A la fin, on a la vu sur une cascade puissante et le mer de l’autre côté. Attention, il serait impossible de la faire par temps de pluie, ce serait trop dangereux. Comme le site est payant, l’accès serait à mon avis interdit. 

Chutes du carbet, guadeloupe, basse terre

1ère chute du carbet

Après cette randonnée, nous sommes allés au bassin bleu avec sa cascade puissante. Un endroit agréable apprécié des locaux. A proximité des chutes, il y a aussi la cascade paradise mais son accès était fermé lors de notre voyage. Vous pouvez aussi vous rendre à la plantation Grand-Café (visite libre de 9h 16h en semaine, guidée à 10h30), qui est le royaume de la banane contrairement à son nom. Un peu plus loin, vous pouvez visiter la distillerie Longueteau, la plus ancienne de l’île (8€) – 1895. Si vous cherchez à visiter une plantation de café, direction la plantation de café Vanibel (visite guidée du lundi au vendredi à 14h sur réservation +590 690 50-6339), propose également des gîtes sur place. 

Bassin bleu, guadeloupe, basse terre

Bassin Bleu

INFOS PRATIQUES : 

Où DORMIR ?

Nous avons choisi de dormir à plusieurs endroits pour tester différents types d’hébergements et éviter les déplacements.   

  • Deshaies : 3 nuits dans les cabanes « Au jardin des colibris« . Un écolodge très cosy, accueillant et respectueux de l’environnement.  
Au jardin des colibris, guadeloupe, deshaies

Au jardin des colibris

  • Bouillante : 2 nuits dans le gite Mayo & hylode’s song (song des grenouilles car on les entend beaucoup le soir, c’est top) tenu par un couple accueillant avec une vue imprenable sur les ilets Pigeon, très pratique pour visiter la réserve Cousteau. Si vous réservez de la part de jolis circuits, vous bénéficiez de 10% de réduction. 
Vue sur ilets pigeon, bouillante, guadeloupe

Vue sur les ilets Pigeon depuis la chambre, Bouillante

  • Vieux-Habitant : 2 nuits dans une très belle maison coloniale : Habitation Getz, ancienne maison caféière de 1780. On y trouve tout le charme de l’ancien, une belle piscine. Cette maison d’hôte dispose également de 3 belles cabanes avec vue sur la mer.
Habitation Getz, vieux habitants, guadeloupe

Habitation Getz, Vieux-Habitants

Cabanes habitation getz, vieux habitants, guadeloupe

Cabane de l’Habitation Getz, Vieux-Habitants

Où MANGER ?

Nous avons testé  :


4. LES SAINTES

les saintes guadeloupe

Les Saintes ont été un vrai coup de cœur pour nous (mais attention, c’est très très touristique). Il y a 2 îles : Terre de Haut (la touristique) et Terre de Bas (peu visitée et calme). Je vous conseille de dormir une nuit sur place (à Terre de Haut) pour profiter du lieu dès que les touristes retournent aux 3 rivières. Les ferrys sont rapidement complets, réservez en avance. 

TERRE DE HAUT

Les saintes, terre de haut, guadeloupe

Les saintes, terre de haut, guadeloupe

>> balade au chameau

Les saintes, guadeloupe, terre de haut

Si vous voulez avoir la plus belle vue panoramique sur l’île, il faut faire l’ascension « Le Chameau » (c’est la montagne sur la photo ci-dessus. Vous irez jusqu’au carré qui est une ruine). De là, la vue est incroyable. L’ascension est assez raide tout le long (impossible d’y aller en scooter ou vélo) mais c’est une belle route (pas besoin de chaussure de rando). Y aller le matin ou le soir pour éviter les grosses chaleurs. 

Les saintes, terre de haut, guadeloupe, le chameau

Vue sur les Saintes depuis le Chameau (terre de haut)

Les saintes, terre de haut, guadeloupe, le chameau

Vue sur le Fort Napoléon depuis le chameau (terre de haut)

>> FORT NAPOLEON

L’autre endroit idéal pour avoir une vue magnifique, c’est le fort napoléon. C’est moins haut que le chameau mais c’est la vraie carte postale. En revanche, la visite du fort napoléon n’a pas vraiment d’intérêt (et c’est assez cher pour ce qu’il y a à voir : 7€/pers, ferme à 12h). 

Les saintes, fort napoléon, guadeloupe

Vue depuis le fort napoléon, les saintes

Fort Napoléon, les saintes, guadeloupe, terre de haut

Fort Napoléon, les Saintes

>> PLAGE ANSE DU PAIN DE SUCRE

Après les ascensions, direction la plage. Si vous avez loué une voiturette ou un vélo électrique, vous pourrez faire le tour de l’île et vous arrêter aux différentes plages : plage de Pompierre, Baie du Marigotl’Anse Rodrigue, l’Anse Crawen (pas mal de courant) ou encore l’Anse du Pain de sucre (vite complète car pas beaucoup de place sur le sable mais très jolie). Pour info, il y a l’hôtel Bois Jolis qui proche de cette plage et qui avait l’air très sympa. Nous, il était malheureusement complet. 

Plage Le pain de sucre, les saintes, guadeloupe

Le pain de sucre, Les saintes (terre de haut)


TERRE DE BAS

Terre de bas, les saintes, guadeloupe

Terre-de-Bas est beaucoup moins visitée que Terre-de-Haut. Du coup, c’est très très calme, à l’opposé de Terre-de-Haut. Il est intéressant de venir sur Terre de Bas à la journée pour goûter les très bons accras de d’Eugenette (réserver en avance, nous c’était complet sur 2 jours) et pour aller voir la vue panoramique sur les îles alentour au belvédère de la route du Nord (route après « Reve de Robinson »). Ca grimpe pas mal mais la vue est impressionnante. En plus, comme nous étions seuls, c’était magique. Si vous voulez vous baigner, direction Grande Baie, une jolie plage avec quelques tortues. Il y a également la plage de Grande-Anse mais nous, il y avait des sargasses donc impossible de se baigner. 

Les saintes, terre de bas, guadeloupe

Vue sur les saintes depuis terre de bas

INFOS PRATIQUES : 

Comment y aller ?

Pour rejoindre les Saintes, il suffit de prendre un ferry au départ des 3 rivières. Je vous conseille d’arriver bien en avance car il a été très difficile de se garer sur place (an août). Le parking est vite complet (5€ la journée). Il faut donc trouver une place dans les environs, c’est un peu le ******. Le village est assez petit et il y a rapidement des voitures un peu partout. En plus, il faut retourner au guichet pour aller récupérer son billet ce qui peut prendre un peu de temps. Je vous conseille également de réserver votre billet en avance (sur internet ou via votre hôtel), notre bateau était rapidement complet.  NB : il est également possible de faire la traversée depuis la ville de Basse-Terre (45 min). D’après notre hôtel, il y a beaucoup moins de monde et du coup, il est beaucoup plus facile de se garer sur place. 

Pour la traversée, vous pouvez prendre la compagnie CTM-Deher ou Val’Ferry. Ils vont à Terre de Haut puis à Terre de Bas. Il faut compter 30 min de traversée environ pour Terre de Haut (45€/pers A-R, réserver en avance). Si vous allez à Terre de Bas, c’est environ 10 min de traversée (12€ A/R). Si vous avez le mal de mer, n’hésitez pas à prendre du « mer calme ». En août, la mer n’était pas trop agitée mais ce n’est pas toujours le cas. 

LOUER DES VELOS / voiturettes

Là encore, il est préférable de réserver en avance si vous voulez louer un vélo électrique ou une voiturette. Vous pouvez aussi louer un scooter mais attention car les routes sont en pente, ils manquent souvent de puissance. Comme beaucoup de personnes viennent à la journée, ils font des forfaits à la journée. Il y a de nombreux loueurs à la sortie du débarcadères et dans les rues alentours. Même si l’île est petite, je vous conseille d’en louer un. Nous, tout était complet, on a du le faire à pied et c’est dommage car on perd du temps, il faisait très chaud et du coup, on ne peut pas profiter complètement de l’île. 

Où dormir ? 

Nous avons réservé un airbnb sur « terre de bas » avec une vue imprenable sur la baie des tortues. L’endroit était agréable, calme (un peu trop rudimentaire) mais je ne vous recommande pas de dormir sur cette île, il vaut mieux dormir sur « terre de haut » et venir uniquement la journée sur « terre de bas ». Ici, l’île est si peu visitée qu’il n’y a que 2 restaurants pour le soir et il n’y a pas de navettes régulières entre les 2 îles. Il faut forcément prendre un ferry. Par exemple, cela nous a obligé à prendre le ferry de 6h du matin ce qui n’est pas l’idéal surtout quand on dort exprès sur place. Les Saintes attirent les touristes, il faut donc réserver en avance. Au moment de notre réservation, il n’y avait plus beaucoup de logement (évitez la semaine de la fête des Saintes vers le 15 août, beaucoup trop de monde). 

Airbnb les saintes, guadeloupe

Airbnb, les Saintes, terre de bas

Où manger ? 

Le choix était rapide vu le nombre de restaurants sur place. Nous avons testé Les mûriers qui était hyper bon. Nous y sommes retournés le lendemain vu qu’il était très bon. 


5. MARIE-GALANTE

marie galante guadeloupe

Nous avons terminé notre voyage sur l’île de Marie-Galante.

COMMENT Y ALLER ?

Pour la découvrir, vous avez la possibilité d’y aller lors d’une excursion en bateau ou catamaran ou d’y aller par vous-même en ferry depuis Pointe-à-Pitre pour Grand-Bourg avec la compagnie L’Express des îles ou Val’Ferry (environ 45min de traversée, 44€ A/R). Réservez en avance car c’était également vite complet. Vous pouvez faire l’aller retour dans la journée ou dormir sur place si vous avez le temps. L’île est très calme et on fait rapidement le tour. 

>> HABITATION MURAT (SUD – grand bourg)

Nous avons commencé notre visite de l’île de Marie-Galante par l’habitation Murat qui était en 1839 l’une des exploitations sucrières les plus riches de l’île avec plus de 200 esclaves. Au centre, la maison de maître. Autour, on découvre les vestiges de la sucrerie, du moulin à vent… (gratuit)

Habitation Murat, Marie Galante, guadeloupe

Habitation Murat, Marie-Galante

>> CAPESTERRE DE MARIE-GALANTE (EST)

Nous poursuivons ensuite vers la ville de Capesterre avec sa belle église jaune. Si vous souhaitez loger sur Marie-Galante, c’est dans cette ville que vous trouverez les hébergements les plus intéressants. En revanche, malheureusement, cette ville était fortement touchée par les algues sargasses. 

Capesterre, Marie-Galante, Guadeloupe

>> LES distilleries : BIELLE & bellevue (NORD)

Nous rendons ensuite à la distillerie Bielle qui produit un rhum réputé sur l’île. On peut y voir les installations, des vieilles machines et terminer par une rapide dégustation. Si vous souhaitez acheter des bouteilles, les tarifs sont très intéressants. Nous avons été un peu déçus car on pensait que la visite était guidée et qu’il y avait un peu plus de choses à voir. 

Nous filons donc ensuite à la distillerie Bellevue qui dispose d’une installation un peu plus grande et plus moderne avec ses cuves en inox. Là encore, on peut déguster quelques rhums et passer par la boutique souvenir. Nous avons préféré cette distillerie qui est aujourd’hui la plus importante distillerie de l’île. 

Distilleries, Marie-Galante, guadeloupe

>> Moulin de bezard (NORD)

Avant de rejoindre les plages de Marie-Galante, nous faisons un rapide arrêt au moulin de Bézard qui a été remis en état récemment (gratuit) avec ses belles ailes, sa machinerie qui permet de broyer la canne à sucre. A priori, il y aurait un projet d’urbanisme autour de ce moulin (d’après des panneaux qu’on a pu voir sur place). 

Moulin de Bézard, Marie-Galante, guadeloupe

Moulin de Bézard à Marie-Galante

>> PLAGE DU MOUSTIQUE / ANSE CANOT (NORD)

Plage Moustique, Marie-Galante, Guadeloupe

Plage Moustique à Marie-Galante

Les plages de Marie-Galante (notamment dans le Nord avec la plage Moustique et anse Canot) sont superbes. Elles ont une eau turquoise magnifique (sans sargasses) et un sable fin, parfait pour terminer la journée sur Marie-Galante. Sur Anse Canot, il y a quelques tables pour pique-niquer, pratique pour le déjeuner. Ce sont les plus belles plages que nous avons vues en guadeloupe. 

Si vous avez le temps, vous pouvez poursuivre vers La Gueule Grand-Gouffre avec son arche naturelle et son gouffre sculpté par l’eau. 

>> habitation Roussel-Trianon (OUEST – GRAND BOURG)

Nous terminons notre journée sur Marie-Galante par un arrêt à l’habitation Roussel-Trianon qui se trouve pas très loin de Grand-Bourg. On y trouve les vestiges de cette ancienne habitation sucrière avec ses écuries, son moulin… De nombreuses explications pour comprendre à quoi cela ressemblait et comment cela fonctionnait (entrée libre). 

Habitation Roussel-Trianon, Marie-Galante, Guadeloupe

Habitation Roussel-Trianon, Marie-Galante

LOUER UNE VOITURE

Nous avons visité Marie-Galante à la journée en louant une voiture sur place (nous avons réservé en avance).Il existe plusieurs loueurs comme Magauto, Coco Beach Car…. Nous sommes passés par Toto Location. C’était rapide et efficace. Ce n’est pas très cher, il faut compter environ 35€ – 40€ la journée (hors caution). Contrairement aux Saintes, il est impossible de visiter l’île sans voiture. On pensait louer un vélo électrique au début mais les distances sont trop longues. 


INFOS PRATIQUES

QUAND PARTIR ?

Nous sommes partis en août pour avoir du temps sur place mais ce n’est pas la meilleure saison pour découvrir la guadeloupe. Il y a des risques de pluie car c’est la saison humide (de mi-juin à novembre). Malgré tout, nous avons pu en profiter un maximum car nous n’avons eu qu’une journée de pluie et il faisait chaud (notamment dans l’eau de mer). L’idéal est de pouvoir partir durant la saison sèche de décembre à avril. En revanche, il est préférable d’éviter septembre pour les risques de cyclone. 

Marie-Galante, guadeloupe, anse canot

COMMENT Y ALLER ?

Depuis la France, il faut prévoir environ 8h30 de vol (en direct) pour rejoindre Pointe-à-Pitre. Il peut y avoir parfois une escale en Martinique (Fort de France). Vous pouvez voyager avec Air France ou Air Caraïbes. Nous avons payé 900€ notre billet en dernière minute en août avec Air Caraïbes sans bagage (c’était très bien). C’est assez cher mais les billets sont toujours chers durant les vacances scolaires. 

LOUER UNE VOITURE ?

Louer une voiture en guadeloupe est indispensable si vous souhaitez découvrir les îles. Nous avons utilisé le comparateur Rentîles pour pouvoir comparer les tarifs des différents loueurs. Comme d’habitude, on préfère louer à des locaux. Nous avons choisi « Brigitte locations » avec un SUV Duster. C’était l’idéal pour les routes en pente sur Basse Terre. La voiture était moderne, en très bon état, rien à redire. Pour information, les prix du carburant sont règlementés en guadeloupe. Pas de différence entre les différentes stations. 

Location voiture rentaliles, brigitte locations, guadeloupe

Location via le site Rentiles – Brigitte Locations

QUEL HEBERGEMENT RESERVER ?

Comme vous avez pu le lire, nous avons varié les hébergements : hôtel de charme, cabanes, maison ancienne, kaz…. On trouve beaucoup d’Airbnb et des maisons d’hôtes à des prix très variés, vous trouverez forcément votre bonheur. En revanche, j’ai trouvé qu’il n’y a pas énormément d’hôtels, ils sont souvent assez chers mais de qualité et heureusement, pas trop de resorts. 

hebergement guadeloupe, où dormir en guadeloupe

BUDGET DU VOYAGE

Partir en guadeloupe est assez cher. Il y a le billet d’avion, les hébergements (c’était souvent à partir de 100€ la nuit), la location de la voiture et les restaurants (il faut compter un plat à 20€ minimum). Vous pouvez réduire le budget nourriture en prenant un hébergement avec cuisine ou en mangeant sur les bords de route. Côté excursion, il y a pas mal de randonnées à faire ou du snorkeling qui est gratuit. En revanche, dès que vous voulez faire une croisière à la journée, il faut compter environ 100€. A cela s’ajouter les coûts des ferry ou location de vélos. 

CONCLUSION

J’espère que cet article (long mais complet) vous a donné envie d’aller en guadeloupe. De notre côté, nous avons beaucoup aimé notre voyage en guadeloupe. Cela a même été une belle surprise car on ne s’attendait pas à voir autant de choses et faire autant de randonnées. Nous sommes restés assez longtemps sur place, nous avons ainsi pu découvrir les sites majeurs (sauf la désirade). Si vous manquez de temps, il vous faudra sûrement choisir. 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter. Virginie. 

a voir en guadeloupe