Côte Sud et coulées de lave

La Réunion est une île volcanique. Lorsqu’on va dans le Sud, on y découvre la beauté des coulées de lave, les falaises volcaniques…

La côte sud de l’île de la réunion (de Saint-Pierre à Ste-Rose en passant par St-Joseph) est sauvage avec les différentes coulées de lave, les tunnels de lave, les vacoas, les falaises de roche volcanique, les cascades…

ANSE DES CASCADES

L’anse des cascades abrite un petit port de pêche avec ses barques, une anse avec d’énormes galets volcaniques (baignade interdite), des cocotiers indigènes et de nombreuses petites cascades qui s’échappent dans une végétation luxuriante. L’endroit est assez agréable (avec des emplacements de pique-nique) mais en mauvais état au moment de notre voyage suite au passage de la tempête Fakir en avril 2018. Un imposant banian était à terre. Un chantier de nettoyage a été mis en place par l’ONF mais il faudra entre 30 et 50 ans pour que le site retrouve son visage d’avant la tempête. Un arrêté municipal (27 avril 2018) interdit l’accès à l’Anse des Cascades. 

anse des cascades, île de la réunion

LES coulées DE LAVE

Les coulées de lave sont un spectacle de la nature à portée de main. Il suffit de descendre de sa voiture pour pouvoir les observer. En effet, sur la route du Sud (entre St-Philippe et Piton-Ste Rose), on peut y découvrir différentes coulées de lave qui ont marqué l’histoire de l’île de la réunion : 2002, 2004, 2005, 1998, 2007, 1986.

la route des laves

Une portion de la RN2 est appelée la « route des laves » en raison de la présence de ces coulées volcaniques. Des panneaux indiquent les dates de chaque coulée. Certaines coulées sont encore très impressionnantes, on distingue les formes de la coulée et d’autres commencent à disparaître sous la végétation.

coulée de lave, île de la réunion

coulée de lave, île de la réunion

La coulée de 2007 a été particulièrement impressionnante. Elle a permis la création de 2 plages et 30 ha ont été gagnés sur la mer. Un point de vue a été aménagé sur l’Enclos Fouqué, en surplomb de la route, afin de voir le phénomène de plus près. Au loin, on aperçoit la mer, des voyageurs nous ont dit avoir vu des baleines d’ici, les chanceux…

coulée de lave 2007, île de la réunion

Cette endroit s’appelle le « Grand Brûlé«  et on comprend facilement pourquoi. C’est de ce côté du versant du volcan que la lave se déversent à chaque éruption. Cette zone est naturellement inhabitée en raison du risque de cela représente. 

coulée de lave, île de la réunion

LA LEGENDE DE LA VIERGE AU PARASOL

Vous entendrez peut-être parler de la « vierge au parasol« . Cette légende remonte au début du XXe siècle quand Monsieur Leroux a décidé de placer cette vierge au parasol bleu (à l’abri du soleil, de la pluie) dans son champ de vanilliers pour protéger ses récoltes. Un jour, une coulée de lave traversa ses terres et brûla ses champs mais la statue elle, fut miraculeusement épargnée sauf lors de l’éruption de 1961. Aujourd’hui, on trouve la statue sur la nationale 2 (entre St-Philippe et Ste-Rose). Elle est vénérée par les habitants qui viennent y déposer des cierges, des bouquets de fleurs…

SPELEO DANS LES tunnels DE LAVE

Pour avoir une autre facette des coulées de lave, il faut les voir de l’intérieur. Pour cela, je vous invite à faire de la spéléologie dans les tunnels de lave. Il est possible d’explorer la coulée de lave de 2004 qui a laissé 6,5km de galeries souterraines. C’est le plus grand réseau découvert sur l’île. Il y a également le tunnel de lave « bleu ». Il a la particularité d’être sur un espace privé sur la commune du Tampon (plaine des Cafres) et totalement préservé avec des formations géologiques exceptionnellement bien préservées. Les visites sont limitées au mardi, jeudi et dimanche (50€). Pour finir, il y a le tunnel de lave de la caverne Gendarme dissimulé au milieu d’une forêt dense, il nécessite une meilleure condition physique avec des zones glissantes. 

Une fois équipés d’un casque, d’une frontale, de genouillères et de gants, nous entrons à l’intérieur des coulées de lave. On déambule debout, parfois courbé, accroupis voir à plat ventre. On découvre alors des stalactites, des effondrements, des restes d’un arbre qui a été encerclé par la lave, des formes atypiques comme un requin… Un monde souterrain assez impressionnant. 

tunnels de lave, île de la réunion

Plusieurs compagnies proposent cette excursions. Nous avons testé celle de Rando Volcan. C’était très bien, ludique et professionnel. A faire ! L’activité étant appréciée, il faut réserver quelques jours en avance. Tarif : 50€/pers. pour 2h30 d’excursion.

Attention, je vous déconseille très fortement de vous lancer dans l’exploration sans guide. En effet, l’entrée n’est pas interdite au public mais cela est très dangereux, on peut très facilement se perdre et se faire mal. Le casque est indispensable. Il y a déjà eu des accidents. Lorsque le volcan est en période d’éruption, les excursions sont suspendues par mesure de sécurité. 

CAP MECHANT

Nous avons adoré cet endroit. Il s’agit d’un site assez étonnant, idéal pour un pique-nique avec ses kiosques. On y trouve de nombreux vacoas, sorte de palmier avec des racines qui sortent de la terre. Ces derniers ont été importés de Madagascar pour lutter contre l’érosion. A l’origine, on s’en servait pour fabriquer les emballages du café, sucre et épices. On les utilise pour la fabrication d’objets artisanaux. Leur fruit, les « pinpins » sont également utilisés en cuisine. 

Cap méchant, île de la réunion

pinpin, Cap méchant, île de la réunion

Face à nous, une mer agitée, d’un bleu profond, qui se jette avec fracas sur les falaises à la roche volcanique noir ébène. 

Cap méchant, île de la réunion

Un peu plus loin, on découvre une arche naturelle où un lichen jaune est venu dépigmenter la roche au niveau de l’eau. Le sol est désormais entièrement recouvert d’une mousse verte qui se détache des roches volcaniques noires qui ont finies leur course ici. 

Cap méchant, île de la réunion

CASCADE LANGEVIN / GRAND GALET

Au départ de Langevin, une route raide aux nombreux virages, qui longe la rivière du même nom, mène à un point de vue sur la cascade Langevin également appelée cascade Grand Galet. Cette chute offre un joli voile de multiples chutes d’eau qui s’étale sur un large mur verdoyant. 

cascade grand galet, ile de la réunion

Si vous avez le temps, je vous recommande de visiter le jardin des parfums et des épices à Mare Longue au milieu de la forêt (visite guidée à 10h30 et 14h30, sur réservation), un jardin privé tropical, ouvert depuis 1989, qui rassemble pas moins de 1 500 espèces sur 3 ha avec des arbres fruitiers, épices, plantes aromatiques, médicinales… , sur une coulée volcanique vieille de 800 ans. On nous a également recommandé une promenade dans la forêt primaire de Mare-Longue où on se croirait dans la jungle ou encore Cap Jaune, une falaise teintée d’ocre liée à la présence de soufre. On y accède depuis la Marine de Vincendo après 30 minutes de marche.

plage de grand-anse

Nous avons terminé la visite de la côte sud par la plage de Grand-Anse, une grande plage de sable et ses palmiers prisée des réunionnais pour ses pique-niques. La baignade est interdite. 

plage grand anse, île de la réunion

INFOS PRATIQUES

  • Hébergement
  • Restaurant
Nous avions réservé 2 nuits à l’hôtel le Saint-pierre.  Nous avons beaucoup aimé cet hôtel : accueillant, bien situé, moderne et confortable. En revanche, nous n’avons pas beaucoup aimé la ville de St-Pierre. Nous avons réglé 85€ par nuit (avec réduction hôtel.com), petit-déjeuner buffet excellent : 12€/pers. en supplément. 

hôtel le saint pierre, île de la réunion

hôtel le saint pierre, île de la réunion

Nous avons testé le restaurant « Ancre terre et mer« , très bon restaurant de poissons et raffiné (22€ le plat, 9€ le dessert).

Un petit restaurant tahitien Le Mahi Mahi très bon avec ses carpaccios de thon (19€), tartare de thon (18€) ou encore un chaud froid de thon au sésame (22€)… Accueil familial, dommage que l’extérieur soit un peu bruyant le soir et l’intérieur trop petit. 

restaurant St Pierre, île de la réunion

LIRE LA SUITE