1 semaine en Ecosse

Août 2016 : Road-trip d’une semaine en écosse

Après notre escapade de 15 jours en Norvège, nous avons poursuivi notre séjour en allant 1 semaine en Ecosse. Au programme : la ville d’Édimbourg, une nuit dans un château, la découverte de l’île de Skye et des paysages qui ont servi au tournage d’Harry Potter, de Skyfall ou Outlander…, balade autour du loch Ness et visite d’une distillerie de whisky.

itinéraire

J. 1 : Edimbourg ; J. 2 : d’Édimbourg à tarbet (Stonefield castle) ; J. 3 : de Tarbet à Elian Donan Castle ; J. 4-5 : île de Skye ; J. 6 : de lîle de Skye à Torridon ; J. 7 : de Torridon à la route du whisky ; J. 8 : de Glenlivet à l’aéroport d’Edimbourg

carte ecosse itineraire

comment se rendre en ecosse ?

Pour se rendre en écosse, l’idéal est de prendre l’avion. Il faut compter 1h45 de vol avec Air France, Easyjet ou Vueling. Le prix du vol coûte environ 150€ (variable selon la période et la date de résa du billet).

location de voiture

Pour faire ce road-trip, nous avons loué une voiture durant 6 jours via le site rentalcar. Nous avons choisi une citadine catégorie A avec l’agence GreenMotion. Le coût de la location était de 133€ (hors conducteur supplémentaire et hors GPS). Il s’agit d’une agence low-cost. Contrairement aux agences de type Hertz, Avis… qui se trouvent aux pieds des pistes, il faut prendre une navette pour rejoindre un parking situé à environ 5 minutes de route. Je ne vous recommande pas cette agence car il y a beaucoup d’attente pour récupérer la voiture (1h pour nous) et surtout ils sont malhonnêtes. Nous avons été obligés de payer un supplément de 36£ pour avoir une catégorie B (dont nous n’avions pas besoin) car la voiture réservée n’était pas disponible. Chez eux, c’est le client qui doit payer un supplément car ils ne peuvent pas fournir l’objet réservé. Malgré une réclamation à notre retour en France, ils n’ont rien voulu entendre et pire, ils ont expliqué que la voiture était disponible et que nous avions choisi volontairement une catégorie supérieure. Donc en plus d’être malhonnête, ce sont des menteurs, bravo.  Seul point positif, la voiture était neuve et confortable. Ils vous poussent également à prendre une assurance supplémentaire en cas d’accident. Je ne vous conseille pas de la prendre car ces assurances sont souvent déjà incluses dans votre carte bancaire. Renseignez-vous avant.

Je vous conseille de louer la voiture au même endroit à l’aller et au retour pour éviter les frais de retour soit des frais supplémentaires pour rendre la voiture à un endroit différent. Nous avons choisi de visiter Édimbourg en 1er en y aller en transport en commun et de revenir à l’aéroport pour louer la voiture surtout qu’il est très difficile et coûteux de garer la voiture dans la capitale.

conduire en ecosse

Le réseau routier en Ecosse est plutôt bien fait mais il faut s’habituer à la conduite à gauche. Le plus difficile est de prendre ses repères au début, de comprendre où il faut regarder et dans quel sens prendre le rond point (dans le sens des aiguilles d’une montre). Il faut également être vigilant aux limitations de vitesse car il y a beaucoup de radars mais il n’y a jamais de panneaux pour indiquer à combien il faut rouler. Ce n’est pas forcément pratique. Il est donc bon de savoir : en ville, on route à 30 miles (48km/h) ; sur la route : 60 miles (97km/h) et sur l’autoroute ou 4 voies à 70 miles (113km/h).  Autre information utile, il n’y a pas de priorité à droite.

Lorsque l’on quitte les grandes routes, il y a beaucoup de routes étroites qui ne permettent le passage que d’une voiture. Du coup, vous croiserez très régulièrement ce panneau « Passing Place » qui permet de se ranger sur le côté pour laisser passer la voiture d’en face.

ecosse

Les routes sont bien indiquées, il n’est pas nécessaire de prendre un GPS, la carte routière est suffisante.

En revanche, attention aux ralentissements. Nous avons été bloqués durant 2h à l’arrêt total suite à un accident à Fort Williams. Par chance, nous avons pu reprendre la route mais ceux qui allaient dans l’autre direction ont dû attendre 2h de plus pour reprendre la route. Le jour de notre retour en France, nous avons été une nouvelle fois bloqués. Nous avons pris les routes secondaires pour pouvoir contourner Perth puis une portion de la route rapide vers l’aéroport a également été fermée. Il faut donc être vigilant lorsque l’on doit prendre un vol car cela semble être assez récurrent et l’attente peut s’avérer longue. Ce jour-là, au lieu de mettre 3h pour rejoindre l’aéroport, nous avons mis 5h. Pour vous prévenir des ralentissements, la radio peut couper votre programme (musique ou radio) pour faire une annonce afin de vous informer.

attention midges

Connaissez-vous les midges ? Ce sont de vilaines petites bêtes qui vont vite vous agacer. Elles sont là durant la saison touristique soit de juin à fin septembre. Il s’agit d’une sorte de moucheron qui pique. Quand ils sont des milliers à venir sur vous (sur votre visage, vos jambes, vos bras, vos oreilles) et à vous piquer en même temps, cela peut vite devenir pénible voir très très très pénible. Nous en avons fait les frais dans le Nord de l’écosse vers Torridon. Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir toutes les midges qui sont venues se coller à notre tente. Impressionnant non?

Après leur passage, votre jambe ne sera que piqûres avec une multitude de points rouges (qui mettent du temps à partir) et qui grattent…  Pour vos protéger, il existe des lotions spécialisées que l’on trouve un peu partout ou celle recommandée par le routard « Skin So Soft » qui permettrait de ne pas être piqué. Dans les campings, nous avons croisé des personnes qui portaient une moustiquaire individuelle pour protéger leur visage comme les apiculteurs. Au début, nous trouvions que c’était un peu exagéré car cela piquait un peu mais cela était supportable. Mais finalement, nous aurions été les plus heureux du monde si nous avions eu ce masque à Torridon. Car, à cet endroit, c’était des nuages de midges qui vous attaquaient. Un enfer. Heureusement, c’était exceptionnel. Nous n’avions pas choisi le bon endroit pour dormir. Après cet épisode, nous avons été plus vigilant. Il y en a toujours mais cela de l’ordre du raisonnable et cela ne gâchera pas votre séjour.

midges

INFORMATIONS PRATIQUES

La monnaie est la livre sterling. Au moment de notre visite, nous avons fait un 1er change à l’aéroport d’Édimbourg pour avoir un peu de liquide sur soi mais le taux n’est pas du tout intéressant. Pour 100€, nous avons récupéré 70,46£ (1.36). Une fois en ville, nous avons pu faire du change dans un bureau situé en centre-ville (High street -dans l’entrée de St Giles cathedral) à un taux plus intéressant : 1€ = 0.81GBP soit 500€ = 403,55£.

Décalage horaire : il faut retirer 1h par rapport à la France.

Électricité : l’adaptateur est nécessaire car il s’agit de prises différentes de la France.

NOURRITURE

Pour manger, vous trouverez très souvent pour le petit-déjeuner du porridge (flocons d’avoine trempés dans du lait) accompagné d’œufs, bacon, saucisses, du pain (scones), toasts et gâteaux. Au déjeuner ou au dîner (qui se prend plus tôt qu’en France), vous pourrez choisir des fish and chips (pas diététique cette histoire) ou le célèbre haggis (on en trouve partout et même parfois au petit déjeuner). Il s’agit d’une panse de mouton farcie. Cela fait un peu penser au hachis parmentier avec une viande au goût plus relevé.

haggis ecosse

Pour en savoir plus sur cette destination, je vous recommande le site « visitscotland » qui est très bien fait.