Hiroshima et île de Miyajima

Découverte d’Hiroshima et l’île de Miyajima

Au départ d’Osaka, nous rejoignons Hiroshima (métro Namba > Shin Osaka en 16 min puis Shinkansen Shin-osaka > Hiroshima en 2h via notre JR Pass).  

1. hiroshima

Nous avons inclus Hiroshima dans notre itinéraire car nous voulions visiter l’île de Miyajima mais finalement, c’est le musée du mémorial de la paix qui nous a le plus marqués. C’est vraiment à faire. 

musee du mémorial de la paix

Ce n’est pas un musée comme les autres mais une prise de conscience de ce qui s’est passé le 6 août 1945 lorsque la 1ère bombe atomique est tombée sur cette ville. Les pièces sombres mettent en lumière les histoires de ces personnes qui ont vécue l’horreur du jour au lendemain. Les objets, les photos, les témoignages… nous montrent la violence de l’événement (des vêtements en lambeaux, une ombre humaine marquée sur une pierre, un tricycle d’enfant carbonisé, une boîte de pique-nique réduite en cendre…), les ravages causés par les radiations,  et comment des personnes ont dû survivre après l’impact (pluie acide… ) et les jours suivants. On ne peut être que boulversé et on ne peut en sortir indemne…

hiroshima, musée du mémorial de la paix, japon

J’ai beaucoup aimé cette phrase de B. Obama : « We have known the agonie of war. Let us now find the courage, together, to spread peace, and purpose a world without nuclear weapons » (Nous avons connu l’agonie de la guerre. Trouvons désormais le courage, ensemble, de répandre la paix, et de proposer un monde sans guerre nucléaire).

Tarif : 200Y/p (1€64) – site officiel : ici

PARC DU MÉMORIAL DE LA PAIX

Après l’émotion, on peut se balader dans la parc jalonné de monuments commémoratifs avec, dans le même alignement, le cénotaphe qui contient le nom des victimes de la bombe A et la flamme de la paix qui ne sera éteinte que le jour où la dernière bombe A sera détruite.

hiroshima, parc du mémorial de la paix, japon

DÔME DE GENBAKU (dôme de la bombe a)

De l’autre côté de la rivière, on rejoint le dôme de Genbaku, symbole d’Hiroshima. Il s’agit d’un des rares bâtiments proche de l’épicentre à être resté debout. 

dôme de genbaku, hiroshima, japon

comment y aller ?

Prendre le tramway, arrêt « Genbaku Dome-mae » (180Y soit 1€50, payer à la fin du trajet). Possibilité d’acheter un ticket de tramway illimité à la journée à 600Y soit 5€)

plan hiroshima, japon

2. ILE DE MIYAJIMA

Au départ d’Hiroshima, il est possible de visiter l’île de Miyajima, célèbre pour son torii rouge vermillon au milieu de l’eau (à marée haute).

torii, ile de miyajima, japon, itsukushima

Il suffit de prendre le tramway (280Y l’aller / 2€30, 50min) jusqu’au terminus Hiroden Miyajimaguchi puis un ferry – 10 min (inclus avec votre JR) ou un train JR au départ de la gare d’Hiroshima (ligne JR Sanyo) puis le ferry. Il existe également un autre ferry pour ceux qui ne disposent pas du JR Pass. 

ferry, hiroshima ile miyajima, japon

En arrivant sur l’île, vous croiserez très probablement un daim qui se promène en liberté. Attention, ils sont friands de gâteaux mais aussi du plastique et du papier. Soyez vigilants, ils n’ont peur de rien même s’ils semblent être si mignons. 

daim, japon, île de miyajima, hiroshima

île de miyajima, japon, hiroshima

itsukushima-jinja

Le site incontournable de l’île de Miyajima est le sanctuaire Itsukushima (12min de l’embarcadère) dédié à 3 déesses (mer, sécurité routière et fortune / accomplissement). On y découvre un temple principal qui offre une vue sur le torii rouge haut de 16,6m, 60 tonnes, et on traverse un couloir long avec ses poutres rouges de 300m de long  pour permettre de chasser les esprits. La visite est assez rapide mais les points de vue intéressant. Tarif : 300Y (2€50).

torii, ile de miyajima, japon, itsukushima

île de miyajima, hiroshima, itsukushima, japon

daisho-in

Un peu plus haut, on rejoint le temple bouddhique Daisho-in qui abrite notamment des moulins à prières. Ils sont recouverts de mantra. Lorsque l’on fait tourner le cylindre, cela a pour valeur de réciter cette prière. 

moulins à prières, île de miyajima, japon, hiroshima

On y découvre également la grotte Henjokutsu avec ses multiples lanternes suspendues et de nombreuses statues avec des bonnets. 

daisho-in, île de miyajima, japon

Le plus impressionnant est peut-être ce chemin où l’on trouve des centaines de statues avec des bonnets. 

daisho-in, île de miyajima, japon

daisho-in, île de miyajima, japon

mont misen

Nous terminons la visite de l’île par l’ascension du Mont Misen, le plus haut sommet de l’île à 530m. Il faut savoir que la forêt primaire du Mont Misen couvre 14% de l’île. Vous pouvez prendre le funiculaire (1er de la station Momijidani station à Kayatani station puis un 2nd vers Shishiiwa station qui vous déposera à 20 minutes de marche du sommet – 1000Y la montée, 800Y la descente soit 8€ et 6€50) ou faire l’ascension à pied pour atteindre l’observatoire. Attention car ça monte tout le long et c’est assez raide (1h30 d’ascension et 1h de descente, c’est éprouvant). On peut également croiser des serpents. Au sommet, la vue est splendide (ferme à 16h).  mont misen, japon, île de miyajima

Pour revenir sur Hiroshima, il suffit de reprendre un ferry et le tramway ou le train. Le dernier ferry JR est à 22h14 ce qui vous laisse le temps de profiter de l’île le temps d’une journée. 

Infos pratiques

Nous avions réservé une nuit (68€) à l’hôtel Vista Hiroshima (env. 20 min de marche de la gare JR et  du dôme de Genbaku, tram N°2 très proche). Un hôtel confortable, bon petit-déjeuner et très accueillant. 

Nous avons testé l’Okonomimura, un ensemble de 25 échoppes sur 3 étages qui servent la spécialité de la ville l’okonomiyaki. C’est préparé devant vous sur une plaque chauffante et ce n’est pas cher : 702Y pour le basic (6€). En revanche, c’était moins bon que ceux que nous avions testés à Osaka (chibo). 

japon, hiroshima, okonomimura

japon, hiroshima, okonomiyaki