6 jours en Ouzbékistan

6 jours en Ouzbékistan à la découverte de ses mosquées.

VISITES

L’Ouzbékistan est réputé pour ses magnifiques mosquées à Boukhara, Samarcande et Khiva. Ne disposant que de 6 jours pour visiter le pays, nous ne pouvons nous rendre jusqu’à Khiva (la plus excentrée à l’ouest) mais si vous le pouvez, je vous recommande vivement sa visite car cette ville a été appréciée par tous les touristes que nous avons rencontrés.

Ouzbékistan

FORMALITÉS & santé

Un visa est nécessaire pour pouvoir visiter l’Ouzbékistan. Pour cela, il faut remplir un formulaire en ligne sur le site de l’ambassade (cliquez-ici) et se rendre sur place (à Paris) avec ce dernier, son passeport et un chèque de 60€ pour un visa valable 7 jours. Une semaine plus tard, le visa est disponible. 

Une fois à l’aéroport, il sera nécessaire de remplir un formulaire en double (un pour vous et un pour le douanier) en indiquant notamment l’adresse où l’on dort et l’argent dont on dispose. Il est très important de conserver ce formulaire qui sera demandé à la sortie du pays. Il faudra alors remplir un nouveau formulaire (identique au 1er) qui sera comparé avec le 1er. Il faut que la somme d’argent déclarée sur ce dernier formulaire soit inférieure au 1er. Dans le cas contraire, vous ne pourrez pas passer la frontière.

NOUVEAU : e-visa

Depuis juillet 2018, un e-visa est désormais disponible mais il reste encore en phase de test. Il faut se rendre sur le site (en cours de construction) : e-visa.gov.uz (en anglais, russe et ouzbèque). Ce visa électronique n’est valide que 90 jours à compter de la date d’émission, il ne faut donc pas le demander trop tôt. Ce e-visa permet une seule entrée avec un séjour maximum de 30 jours. Pour obtenir ce e-visa, il faut compléter le formulaire en ligne, télécharger une photo de passeport et payer les frais de traitement (CB). La demande est ensuite examinée par les autorités ouzbèkes et le demandeur reçoit l’autorisation ou le rejet de la demande. En cas d’acceptation, il recevra le visa électronique au format pdf. En cas de problème avec le site internet, vous pouvez envoyer un mail à : info@evisa.gov.uz. Les informations présentes sur le visa et vos documents officiels doivent être identiques. Dans le cas contraire, l’e-visa sera considéré comme invalide. 

Le 1er contact avec le pays à l’aéroport est assez déstabilisant car les Ouzbèkes sont les rois pour tout faire pour nous doubler dans la queue. Nous sommes obligés de nous imposer au risque de ne jamais réussir à sortir de l’aéroport. Cela se vérifiera également lors des contrôles dans les gares des trains.

Aéroport

Aucun vaccin particulier n’est nécessaire ni médicament. En revanche, je recommande vivement de partir avec de l’Imodium ou de l’Ercéfuryl (anti-diarrhée) car toutes les personnes que nous avons rencontrées souffraient de ce problème.

MONNAIE

Nous sommes partis avec du liquide en euro et en dollar. Dès notre arrivée dans le pays, le taxi nous a proposé d’échanger de l’argent avec un taux beaucoup plus intéressant que celui proposé par les banques. En fait, l’échange de la monnaie est « monnaie courante » dans le pays à la vue de tous (même des policiers). Nous ne sommes pas du tout sur un marché noir comme nous pourrions l’entendre. Par exemple, en visitant un mausolée à Samarcande, la guichetière nous a proposé naturellement d’échanger de l’argent. En vous baladant dans la rue, vous serez régulièrement sollicités pour échanger de l’argent.

Le taux pratiqué par les banques est de 1$ = 2 600 soms. En passant pour le marché noir, il est possible d’avoir 1$ = 4 400 soms. Autant vous dire que vous allez vous balader avec beaucoup de billets en poche !

monnaie

TRANSPORTs

avion

Pour nous rendre en Ouzbékistan, nous avons choisi la compagnie Aéroflot (sky team avec un vol Air France à l’aller) avec une escale à Moscou (3h50 de vol ; 3h d’escale ; 3h55 de vol). Il n’est pas nécessaire de demander un visa de transit car nous ne sortons pas de l’aéroport à Moscou. Nous avons trouvé les vols très satisfaisants (confortable, à l’heure, accueillant). Il est également possible de voyager avec Turkish Airlines avec une escale à Istanbul. Un vol à destination de l’Ouzbékistan coûte beaucoup plus cher qu’un vol pour le Kirghyzistan. En réservant un vol multi-destination (Paris > Tachkent puis Bichkek > Paris), nous en avons pour environ 700€.

train

Pour nous rendre d’une ville à l’autre, nous avons choisi de prendre le train (rapide et pratique). Pour éviter les problèmes de compréhension à la gare (nous ne parlons pas le Russe), nous avons décidé de réserver nos billets via l’agence Advantour (bureau à Tachkent). Ils sont très professionnels et tous les horaires sont disponibles sur leur site : http://www.advantour.com/fr/ouzbekistan/trains.htm. En choisissant la catégorie la moins chère, nous en avons eu pour 80$/pers. pour 3 trains. Il n’y a pas de climatisation dans cette catégorie mais les conditions de voyage sont correctes.

Tachkent (8h40) => Boukhara (15h15) ; Boukhara (8h40) => Samarcande (11h50) ; Samarcande (12h) => Tachkent (15h20).

train

taxi

Lorsque l’on sort d’un train, d’un aéroport ou d’un bus, une horde de personnes vient systématiquement vous proposer leurs services qu’il s’agisse d’un taxi officiel ou non. En Ouzbékistan, vous trouverez toujours quelqu’un pour vous conduire quelque part en échange de quelques soms. Les tarifs sont relativement plus faibles ou identiques lorsqu’il s’agit d’un taxi non officiel (ce qui n’est pas forcément le cas au Kirghizistan).

DÉCALAGE HORAIRE

Il y a 3h de décalage horaire avec Paris. Lorsqu’il est 12h à Paris, il est 15h en Ouzbékistan en été (et 16h au Kirghizistan).

HÔTELS

Nous avons réservé des hôtels de moyenne gamme en amont sur internet : à Tachkent : Uzbékistan Hôtel (152$ pour 2 nuits) ; à Boukhara : Rustam & Zukhra (très central, tenu par des locaux, propre) : 81$ pour 2 nuits ; à Samarcande : Mixt Royal Palace (94$ pour 2 nuits). Je recommande tous ces hôtels. Ils étaient tous très biens.

ÉLECTRICITÉ

Les prises sont identiques à celles de la France (220 V)

climat

Nous sommes partis en août. Il faisait très chaud (environ 35°C) avec un très beau ciel bleu.

CUISINE

La cuisine ouzbèke est relativement limitée. Vous trouverez partout le plov (à base de riz et de légumes sautés), des soupes, le laghman (longues pâtes plates mélangées avec des légumes – très bon mais lassant au bout d’une semaine) et des brochettes. Pour accompagner ces plats, ils proposent un pain (nan) rond plat au centre et volumineux autour.

laghman

Pain


AUTRES ARTICLES

6 réflexions sur “6 jours en Ouzbékistan

  1. Marie dit :

    Est ce que les trains sont très fréquents ? On a que 6 jours et on pense faire tachkent boukhara et samarcande. Mais on trouve des billets que aller retour par tachkent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *