Sainte-Lucia et hippopotames

J4-5 : découverte de l’estuaire de Sainte-Lucia, des hippopotames et de la réserve iSimangaliso Wetland Park

En ce 4ème jour, nous quittons la région du Cap et nous nous envolons  pour Durban (vol British Airways de 2h10 : 9h15> 11h20). De là, nous récupérons notre véhicule auprès de l’agence Europcar (pas très sympa au passage mais passons) et nous roulons en direction de Sainte-Lucia pendant environ 3h.

La route est de très bonne qualité et nous passons quelques péages (20R+ 40,5R soit 4€). On croise des vaches qui broutent tranquillement derrière les barrières de sécurité, des personnes qui traversent on ne sait comment cette route de 120km/h, des vendeurs de fruits en bord de route… Nous arrivons vers 15h. Nous nous rendons au 1er estuaire pour y faire une croisière qui permet de voir des hippopotames mais il est trop tard. Le bateau est déjà complet et vient de partir. Ce sera donc pour demain. 

panneau attention hippopotame afrique du sud

la ville de st lucia

Revenons quelques instants sur cette petite ville de St Lucia. Du temps de l’apartheid, elle était exclusivement réservée aux « blancs ». Depuis, on y trouve surtout des touristes qui viennent voir les hippopotames (on en trouve pas moins de 800 ici) le temps d’une promenade en bateau.

Il faut être très prudent car on peut aussi en croiser dans les rues de la ville la nuit comme l’indiquent des panneaux de signalisation. En effet, ils aiment s’aventurer dans les rues pour y brouter les pelouses, y trouver de la fraîcheur voir même goûter aux plaisirs des piscines.

panneau attention hippopotame la nuit afrique du sud

Nous avons souvent l’image d’un hippopotame gentil et grassouillet comme dans les Disney de notre enfance mais il n’en ai rien. On dénombre de nombreuses attaques (a priori, 300 morts par an) et il fait parti des animaux les plus dangereux pour l’homme. Les hippopotames, bien qu’herbivores, peuvent peser plus de 3 tonnes et disposent d’incisives de 60 cm (voir photo ci-dessous, les plus grosses du règne animal) ce qui n’a rien de rassurant surtout s’il décide de charger pour protéger ses petits ou son territoire. 

dent d'hippopotame afrique du sud

La ville de Ste Lucia se compose de 2 estuaires d’où partent les bateaux de promenade, d’une route principale (McKenzie street) bordée d’hôtels, de restaurants, de supermarchés, d’agences d’excursions et d’un long étalage de fruits et légumes.

On croise également quelques singes. Dans les rues secondaires, on passe devant de grandes et belles maisons avec jardins. A l’extrémité de la route principale, on peut rejoindre l’entrée du parc naturel iSimangaliso Wetland Park. La ville dispose également d’une plage (où l’on peut y voir des tortues poudrent entre novembre et mars) avec beaucoup de courant et de requins au large et « l’estuary beach » où l’on peut y observer des hippopotames, des crocodiles et des dunes de sable. 

singe ste lucia afrique du sud

Nous avons aimé nous asseoir au bord du fleuve au moment du coucher du soleil (à 17H20!) pour le voir progressivement disparaitre derrière les roseaux. Il y avait peu de monde, c’était assez mémorable. 

  • coucher de soleil, ste lucia, afrique du sud
    Coucher de soleil sur l'estuaire de Ste Lucia
 

croisière et hippopotames

Pour réserver notre balade en bateau, nous avons fait appel à notre hôtel (mais il est également possible de se rendre dans l’un des bureaux de la ville, il y en a vraiment beaucoup). Elle coûte entre 200 – 240R/pers. en fonction du bateau (13€-15€) pour 2h de balade. Nous avons utilisé la compagnie « Advantage Tours » dont l’embarcadère se trouvait à 5 min à pied de l’hôtel. Les bateaux partent en général (horaire différent en fonction des compagnies, voir avec votre hôtel ou agence) à 9h ou 9h30, 11h ou 11h30, 13h ou 13H30 et le dernier à 15h. En haute saison, faites attention car les bateaux sont rapidement complets. 

croisière bateau ste lucia afrique du sud

Il est également possible de faire une excursion pour voir les baleines (juin à novembre) mais cela coûte tout de même 90€ pour 2h (on peut faire cette excursion dans d’autres pays pour moins cher), on vous rembourse 40% de la somme si vous ne voyez pas de baleines. 

La croisière est vraiment une très bonne excursion, elle permet de bien voir les animaux et d’avoir une belle vue sur le lac. Nous avons pu voir tous ces hippopotames et leurs bébés, des crocodiles, un aigle, un martin pêcheur…. etc. 

 

  • hippopotames, ste lucia, afrique du sud
    hippopotames, ste lucia

ISIMANGALISO WETLAND PARK et CAPE VIDAL

Le parc iSimangaliso Wetland est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999. Il s’agit d’un grand parc en zone humide qui englobe une surface de 328 000ha et des kilomètres et des kilomètres de dunes et de plages jusqu’à la frontière du Mozambique. 

Au départ de St Lucia (après la croisière des hippopotames), nous entrons dans la réserve iSimangaliso Wetland via Bhangazi gate (à 2kms de St Lucia près du crocodile center). Tarif : 45R/pers + 55R/voiture + 10R de taxe (155R soit 5€/pers). Une fois encore, les gardiens relèverons votre plaque d’immatriculation et vos papiers. Nous nous dirigeons vers mission rocks beach, une toute petite plage où les vagues de l’océan Indien viennent se projeter sur les rochers (baignade dangereuse, aire de pique-nique un peu plus loin).

Mission rocks beach, iSimangaliso Wetland Park, afrique du sud

A quelques minutes de la plage, nous reprenons la voiture en direction de Mission rocks où un chemin doté d’escaliers, au départ du parking, permet de rejoindre un point de vue panoramique impressionnant sur toute la réserve. 

Mission Rocks, iSimangaliso Wetland Park, st lucia, afrique du sud

Nous partons ensuite en direction du lac Bhangazi où une route bitumée de 33kms nous conduit jusqu’à la plage de Cape Vidal. En chemin, nous croisons des grands koudou, des phacochères, des zèbres, des impalas….

Grand Koudou, iSimangaliso Wetland Park, st lucia, afrique du sud

Phacochère, iSimangaliso Wetland Park, st lucia, afrique du sud

Au parking de Cape Vidal, de nombreux singes Grivet viendront gambader sur votre voiture. Cette plage est grande et propice à la baignade. 

Singe grivet, iSimangaliso Wetland Park, st lucia, afrique du sud

Plage de Cape Vidal, iSimangaliso Wetland Park, st lucia, afrique du sud

Nous repartons vers les terres de la réserve. Nous cherchons l’entrée du lac Bhangazi mais nous n’arrivons pas à la trouver (nous aurions dû acheter la carte de la réserve à l’entrée). Nous prenons une petit chemin de terre où un panneau nous indique qu’il ne sera pas possible de faire demi-tour avant une vingtaine de kilomètre. Il longe le lac Bhangazi puis nous passons devant des dunes « rouges ». On y croise quelques animaux comme un troupeau de buffles, des gnous… Nous avons beaucoup aimé cette route même si nous ne savions pas vraiment où elle allait nous conduire. 

Réserve iSimangaliso Wetland Park, st lucia, afrique du sud

Red dune, Réserve iSimangaliso Wetland Park, st lucia, afrique du sud

Gnou, iSimangaliso Wetland Park, st lucia, afrique du sud

Nous finissons par rejoindre la route principale. Nous faisons un arrêt à Catalina Bay où un belvédère permet d’observer les oiseaux puis au MZaraza Hide où des cabanes avec des meurtrières permettent de se cacher (comme des chasseurs) et d’observer les animaux avant de rejoindre l’Amazibu Pan (près de l’entrée) où des hippopotames profitent des eaux du lac. 

Nous devons quitter la réserve vers 15h car il nous reste de la route (2h) pour rejoindre notre lodge Zulu Nyala heritage vers Hluhluwe avant la tombée de la nuit. Le lodge se trouve dans une réserve privée (du même nom). Il faut alors emprunter une route de terre (non éclairée) où nous croisons des animaux avec, en toile de fond, le coucher du soleil. Magique !

Gnous, Lodge Zulu Nyala heritage, afrique du sud

Coucher de soleil, Lodge Zulu Nyala heritage, afrique du sud

hébergement et restaurant

Nous sommes allés dans l’hôtel « St Lucia Safari Lodge » qui propose de grandes chambres individuelles sous forme de bungalows. Les chambres étaient spacieuses, des bungalows avec des cuisines sont également proposés, le petit-déjeuner sous forme de buffet était correct mais rien d’extraordinaire dans l’ensemble. Pour ceux qui le souhaitent, il existe un camping dans la ville (Sugarloaf Camp). 

hôtel sainte lucia, afrique du sud

Nous avons dîné au « Fisher’s man » (situé sur McKenzie street, près de la station essence). La façade du restaurant est assez petite et ne donne pas vraiment l’envie d’y entrer. A l’intérieur, on y trouve une grande salle décorée de différents drapeaux et de poissons en plastique. Il y règne une ambiance de bar avec de grandes tablées. Il est également possible de fumer à l’intérieur (malheureusement). On y vient nombreux car c’est le seul endroit de la ville qui propose du poisson frais. On y rencontre de nombreux français (le resto est recommandé dans le guide du routard). Nous avons bien aimé. On pouvait y manger du barracuda, de la dorade, du thon pour 120R (7.6€). Avec la boisson et le service, nous en avons eu pour 297R soit 10€/pers. 

restaurant ste lucia, Fisher's man, afrique du sud


LIRE LA SUITE