3 jours à Cape Town

J1-3 : Découverte de Cape Town

Nous avons débuté notre voyage en Afrique du Sud par la péninsule du Cap. Pour la petite histoire, le Cap fut fondée en 1652 par Jan Van Riebeeck, l’un des dirigeants de la compagnie hollandaise des Indes. Elle se trouve enclavée au pied de Table Mountain (haut de 1084m) et est entourée par le Devil’s PeakLion’s Head (670m) et Signal Hill (350m).

Je vous recommande vivement d’ajouter la visite de la péninsule à votre voyage en Afrique du Sud. Vous y trouverez une atmosphère unique et de multiples attractions : Table Mountain et son point de vue imprenable sur la ville, le quartier coloré de Bo-Kaap, les hauteurs du cap de Bonne Espérance, le village de Hout-Bay avec sa colonie d’otaries, la colonie de manchots de Boulders beach, les cabanes colorées de la plage de Muizenberg, le jardin botanique de Kirstenbosch, le domaine viticole de Groot Constantia, l’île historique de Robben Island….

SIGNAL HILL

Etant arrivés dans l’après-midi, nous nous sommes directement rendus en voiture sur les hauteurs de Signal Hill afin de profiter de la vue panoramique sur la ville et d’un magique coucher de soleil. Rien de mieux pour débuter un voyage. Nous avons beaucoup aimé cet endroit couvert de pins. Le parking qui se trouve au sommet se remplit très rapidement mais toutes les voitures se garent le long de la route. Vous verrez, c’est un vrai ballet d’allées et venues. Vous pourrez également vous garer à mi-chemin si vous souhaitez gravir Lion’s Head accessible uniquement à pied en 1h30 environ avec quelques passages difficiles.

  • Cape town, signal hill, afrique du sud
    Vue sur Lion's Head depuis Signal Hill, Cape town, Afrique du sud

TABLE MOUNTAIN

Le lendemain matin, nous souhaitions nous rendre au sommet de Table Mountain accessible via un téléphérique en quelques minutes (8h30-17h). Au moment de notre visite, le téléphérique était en maintenance (du 24 juillet au 6 août). Le site était donc accessible qu’à pied via une ascension de plus de 3h avec des passages difficiles. En raison d’un temps maussade avec peu de visibilité, nous avons été obligés d’y renoncer. « Table Mountain » tire son nom du fait que cette montagne de 1000m d’altitude est coiffée d’un sommet très plat. De là, la vue y est incroyable. Tarif : aller 135R/8€ ; AR : 255R /16€. Pour en savoir plus : cliquez-ici 

Cape town, signal hill, afrique du sud

DUIKER ISLAND – HOUT BAY

Nous avons débuté la journée en nous rendant au port d’Hout Bay afin de faire une croisière en bateau de 40 mins vers Duiker Island qui abrite une colonie impressionnante d’otaries du Cap. Sur le quai, vous trouverez de nombreuses compagnies qui proposent des départs réguliers toute la journée (surtout le matin). Tarif : 70R/p. + 5R parking (5€). Nous avons fait l’excursion avec Circe launches car ils partaient les 1ers. Nous n’avions pas fait de réservation. De là, vous pourriez poursuivre votre journée en prenant la route « Chapman’s Peak » réputée pour ses 114 virages et sa vue panoramique.

  • Port d'hout Bay, Cape Town, Afrique du sud
    Port d'Hout Bay, Cape Town, Afrique du sud

Ayant une réservation pour Robben Island en début d’après-midi (13h), il nous était impossible de poursuivre notre route vers le Sud de la péninsule. Nous devions rejoindre le quartier du Victoria & Alfred Waterfront. La route longeant la mer était particulièrement belle et disposait de nombreux arrêts qui permettaient de profiter de la vue.

  • Cape Town, Afrique du Sud
    Cape Town, Afrique du Sud

QUARTIER COLORÉ DE BO-KAAP

En chemin, nous nous sommes arrêtés dans le quartier musulman de Bo-Kaap. Il se compose de quelques rues aux maisons basses colorées et d’une mosquée verte. L’endroit est vraiment atypique. Il était très difficile de s’y garer. Après avoir cherché une place, nous avons accepté celle d’un rabatteur en échange d’un pourboire de 20R (1,30€). 

  • Bo-Kaap, Cape Town, Afrique du Sud
    Bo-Kaap, Cape Town, Afrique du Sud

ROBBEN ISLAND : sur les traces de NELSON MANDELA

Robben Island (« robben » signifie « phoques » en Afrikaans) est une île située au large du Cap qui a été utilisée comme prison dès le 15ème siècle par les colons  hollandais. C’est aussi là que l’on y enfermait les opposants noirs au régime d’apartheid dont le célèbre Nelson Mandela. Il y fut enfermé durant 18 ans (sur ses 27 ans d’emprisonnement).

Robben Island, Cape Town, Afrique du Sud

livre nelson mandelaParenthèse historique : Nelson Mandela a consacré sa vie à lutter contre le régime racial de l’apartheid (qui signifie « séparation », le centre ville était interdit au peuple noir par exemple) qui a été officialisé en Afrique du Sud en 1948 et qui n’a été aboli que le 30 juin 1991 (c’est fou qu’en on y pense, ce n’est pas si loin que ça). Il fut arrêté et condamné en 1964 à la réclusion à perpétuité après s’être lancé dans la lutte armée pour l’ANC (African National Congress – mouvement contre l’apartheid). Il faudra attendre le 11 février 1990 pour qu’il soit libéré (à 72 ans). Il obtient le prix nobel de la paix en 1993 puis devient président de l’Afrique du Sud en avril 1994. Il prône alors la réconciliation et le pardon. Si vous voulez en savoir plus sur son parcours, je vous recommande le livre « Un long chemin vers la liberté« . Fin de la parenthèse historique. 

Il est possible de visiter l’île à 9h, 11h ou 13h. La visite dure environ 3h. L’embarquement s’effectue au Victoria & Alfred Waterfront près de l’horloge (qui date de 1882). Un grand parking vous permettra d’y laisser votre voiture (40R/2.5€ pour 5h). Durant la haute saison, il est vivement recommandé de réserver vos places en avance sur internet. Tarif : 340R/22€. Pour en savoir plus : cliquez-ici

Robben Island, Cape Town, Afrique du Sud

Lorsque l’on débarque sur l’île, on nous conduit à l’intérieur de la prison. La visite est animée par un ancien détenu politique (en anglais). On y découvre plusieurs bâtiments dont les cellules de la section B (isolement) avec celle de N. Mandela. Elles ne disposent que d’une simple couverture en guise de lit (les lits apparurent seulement dans les années 70). 

  • Robben Island, Cape Town, Afrique du Sud
    Entrée de Robben Island, Cape Town, Afrique du Sud

Nous embarquons ensuite dans un bus. Un guide nous commente les différents sites que l’on croise dont la carrière où les prisonniers cassaient des cailloux 8h par jour sous un soleil de plomb. La visite s’achève par un arrêt en bord de mer (où on peut sortir du bus) où on peut profiter de la vue sur Cape Town et y découvrir une colonie de manchots. L’arrêt est de courte durée avant de revenir vers le bateau. Dans son ensemble, la visite est intéressante, historique et émouvante mais un peu trop chronométrée à mon goût. 

  • Robben Island, Cape Town, Afrique du Sud
    Carrière où les prisonniers cassaient des cailloux toute la journée, Robben Island

A votre retour sur le quai, vous pourrez flâner dans le nouveau quartier de Victoria & Alfred Waterfront (qui fut réhabilité dans les années 80) avec ses boutiques touristiques, restaurants, ses chanteurs… L’ambiance y est très touristique mais assez agréable. En repartant, vous passerez devant un ancien silot qui a été transformé en hôtel 5*, impressionnant. 

 

  • Victoria & Alfred Waterfront, Cape Town, Afrique du Sud
    Horloge, quartier Victoria & Alfred Waterfront, Cape Town

CAP DE BONNE ESPÉRANCE (cap of good hope)

Le 2ème jour, nous avons pris la direction du Sud à destination du cap de Bonne Espérance (Cap of Good Hope). Notre GPS indique 70 kms au départ de la guest house en 1h30. L’accès de la réserve de 7750 ha est payant : 135Rand/pers (9€ – gratuit pour ceux qui ont la carte verte Wild Card) et ouvert de 7h à 17h en hiver et 6h à 18H l’été. Elle offre de belles routes où vous pourrez croiser des autruches en liberté. Nous nous rendons jusqu’au parking du Cape Point Lighthouse. De là, nous montons jusqu’au phare (possibilité de prendre un petit funiculaire pour gagner quelques mètres) en faisant de multiples arrêts dans les balcons aménagés. La vue y est fantastique. Nous y croisons également quelques babouins (il est recommandé de garder ses distances avec ces derniers). Au sommet, la vue (bien que venteuse) est à couper le souffle. Ce phare a été construit en 1859 mais ne fonctionna que jusqu’en 1919 car étant placé trop haut (249m), il ne fut jamais efficace à cause du brouillard. Un autre phare fut donc mis en place plus bas (87m) en 1914.

  • Cape Point, Afrique du Sud
    Cape Point, Afrique du Sud

Nous avons ensuite repris la voiture en direction du célèbre Cape of Good Hope (nombreux sont ceux qui veulent être photographiés devant le panneau). On y trouve une plage de cailloux et une petite montagne qui permet d’avoir, une fois encore, de magnifiques points de vue sur la mer et les falaises. Attention, car cela souffle fort. Pour ceux qui le souhaitent, il est possible de poursuivre la découverte de la péninsule via des sentiers de randonnée.

  • Cap de Bonne espérance, afrique du Sud
    Cap de Bonne espérance, afrique du Sud

Nous quittons la réserve en direction de Simon’s town (jolie ville au passage) pour y voir la colonie de manchots. 

BOULDERS BEACH ET SES MANCHOTS

Le Boulders National Park est bien indiqué. Après avoir laissé sa voiture au parking, on marche un peu avant de rejoindre l’entrée du parc. Tarif :  70R/pers. (4.5€ – gratuit avec la carte verte Wild Card). Ce parc abrite une importante colonie de manchots du Cap. En 1910, on estimait la population à 1,5 millions contre seulement 10% d’entre eux à la fin du 20eme siècle. Face à ce risque d’extinction de l’espèce, Boulders est devenu un centre important de protection. En 1982, grâce à seulement 2 couples, la colonie de manchots a atteint récemment 2 200 individus. 

En marchant sur la passerelle, vous pourrez découvrir par-ci par-là des manchots avant de rejoindre « Foxy Beach » où se concentre la majorité des manchots. On peut passer pas mal de temps à les observer. Ils y a ceux qui vont se baigner, ceux qui couvent, ceux qui se baladent… On voit également la différence entre ceux qui viennent de naitre avec leur duvet (qui n’est pas encore waterproof), les « bébés bleus » (des jeunes manchots avec un plumage bleu gris waterproof), les adultes (avec leur plumage blanc et noir) ou encore ceux qui sont en train de « muer ». Durant cette période, les oiseaux perdent leur plumage waterproof et doivent rester sur terre durant 21 jours. Avant cette dernière, ils vont devoir grossir pour faire face à cette période de privation. Les manchots ne deviennent adultes qu’après 1 ou 2 ans et ils commencent à se reproduire vers 4 ans toujours en février. Ils sont monogames et ont un partenaire à vie.  

  • manchot, boulders beach, cape town, afrique du sud
    Colonie de manchots du Cap, Boulders Beach, Cape town

Nous reprenons la route en direction de la plage de Muizenberg pour y voir les cabanes colorées. 

MUIZENBREG ET SES CABANES MULTICOLORES

Après environ 30 min de trajet, nous arrivons à Muizenberg. La ville n’est pas très attractive surtout avec ce temps maussade. Nous avons eu un peu de mal à trouver l’entrée de la plage. Nous croisons de nombreux surfeurs avec leur planche sous le bras. A l’entrée de la plage, un drapeau indique, en fonction de sa couleur, s’il y a un risque ou non de requin (rassurant quoi). Plus loin, nous découvrons enfin les fameuses cabanes colorées.  En cette période de l’année, elles ne sont pas occupées et un peu laissées à l’abandon. On croise une 1ère grande rangée de cabanes puis une seconde. C’est vraiment très joli mais cela doit être encore mieux avec le soleil. 

  • Muizenberg beach, Cape Town, Afrique du Sud
    Surfeurs à Muizenberg beach, Cape Town

LA ROUTE DES VINS : groot CONSTANTIA & STELLENBOSCH

Nous envisagions de poursuivre vers la route des vins à Stellenbosch, Paarl et Franschhoek (le coin français en hollandais) à environ 45 min du Cap mais il est trop tard. Nous revenons vers le Cap en nous arrêtant à Groot Constantia, un domaine viticole qui a été créé en 1685 par un gouverneur de l’époque. On y trouve le manoir du gouverneur, une jolie bâtisse dans un style « cape dutch » que l’on peut visiter (10h-17h) ainsi que les caves (10h-16h). Il est trop tard pour les visites mais on nous autorise à rentrer dans la propriété pour y voir les vignes qui, malheureusement, ne ressemblent pas à grand chose en cette période hivernale. Pour en savoir plus sur les visites, horaires, tarifs, cliquez-ici.

  • Groot Constantia, Cape Town, Afrique du Sud
    Groot Constantia, Cape Town
 

LES BALEINES D’HERMANUS

Si nous avions eu une journée de plus, nous aurions aimé aller voir les vignes de la route des vins et surtout aller jusqu’à Hermanus où l’on peut voir des baleines de très près de juin à fin octobre-début novembre. 

hébergement

Nous avons dormi au Bergzicht Guesthouse, une jolie guesthouse située dans les hauteur du quartier du City Bowl. Elle est très accueillante avec un bon petit déjeuner, bien protégée et avec une très belle vue dans le jardin sur Table Mountain. 

  • Bergzicht Guesthouse, Cape Town, Afrique du Sud
    Bergzicht Guesthouse, Cape Town

restaurants

Nous avons dîné au Long Street Café, une grande salle à l’ambiance décontractée avec de la musique et des écrans de sport, pas très loin de notre hôtel et l’un des rares à être ouvert le dimanche (155R le T-bone – 10€) et au restaurant plus chic Carne spécialisé dans la viande et plats italiens. Accueil très soigné, cadre design, viande de qualité (entre 10€ et 16€), présentation d’un plateau avec les différentes viandes disponibles en début de repas. Ils proposaient même un T-bone de 1,2kg pour 690R pour 2 (46€), verre de vin rouge 50R (3€). Adresse que je recommande vivement. Le dernier jour, nous sommes allés manger à Hout Bay au Chapman’s Peak restaurant (qui est également un hôtel) où on y trouve du bon poisson. Les salles y sont agréables. Nous avons beaucoup apprécié la présence d’une cheminée. Il faut compter 95R (6€) pour le poisson du jour (de la sole) ; 120R (7.6€) pour un assortiment de poissons (calamars, crevettes, sole…) et 45R (3€) pour une bière. Au total, nous en avons eu pour 200R/pers (soit 13€). 


LIRE LA SUITE