3 jours à Tokyo

Quelques jours à Tokyo : que visiter ? Quels sont les quartiers incontournables ?

Nous terminons notre voyage par la découverte de Tokyo.

quartiers principaux

  • Shinjuku avec son imposante gare et la vue panoramique depuis la mairie de tokyo
  • Shibuya réputé pour son passage piéton à la foule de passants (shibuya crossing), les multiples panneaux lumineux et la statue du chien Hachiko
  • Ueno : pour son parc
  • Asakusa : le vieux tokyo et le célèbre temple Senso-ji décoré d’un lampion géant
  • Akihabara : le quartier électrique dédié à l’électronique, mangas et salles d’arcade
  • Ginza : le quartier chic avec ses boutiques de luxe
  • Baie de tokyo – Odaiba, l’île artificielle avec ses imposants buildings 

les incontournables

shibuya crossing

shibuya crossing, tokyo, japon

Shibuya est un quartier incontournable de Tokyo. On y trouve le mythique carrefour « Shibuya crossing« , l’un des plus fréquenté au monde. Pour apprécier ce spectacle, rdv au Starbucks pour avoir une vue panoramique sur ce spectacle. Un peu plus loin, vous trouverez la statue du chien Hachiko en souvenir d’un chien qui accompagnait son maître jusqu’à la gare tous les matins et l’y attendait le soir. Un jour, son maître mourut d’une crise cardiaque. Le chien continua à venir chercher son maître tous les soirs pendant presque 10 ans. Cette statue symbolise la loyauté et de nombreux japonais dont des jeunes mariés viennent se photographier devant. 

On y trouve également « Center gai » qui concentre de nombreuses boutiques qui attirent la jeunesse japonaise. A l’opposé, près de la voie de chemin de fer, on peut déambuler dans « nonbei-yokocho« , une rue étroite rassemble un ensemble de maisonnettes en bois où des habitués viennent boire des verres dans des micro bars (6 pers).

shibuya, tokyo, japon

shibuya, tokyo, japon

SHINJUKU – mairie de tokyo

mairie de tokyo, shinjuku, tokyo, japon

Jusqu’en 2006, ce bâtiment de 243,4m était le plus haut de la ville. Ces 2 tours jumelles accueillent au 45ème étage un observatoire (gratuit, 202m) qui permet d’avoir une vue panoramique sur la ville (de jour comme de nuit, 9h30-23h). Par beau temps, vous pourrez peut-être apercevoir le Mont Fuji. 

vues panoramiques SUR tokyo

Pour bénéficier d’une autre vue panoramique sur la ville, vous pouvez vous rendre dans la tour Tokyo Skytree, (3100¥ soit 26€ pour 350m et 450m), l’observatoire Tokyo city view (250m à 360°, 1500¥ soit 13€ – M° Roppongi), la tour de Tokyo  (M° Kamiyacho, 9h 23h, 900¥ soit 7€50, longue file d’attente) ou encore l’immeuble dentsu (vers la baie de tokyo, gratuit, au 46è étage, se rendre vers les restaurants, pas les bureaux, vue très impressionnante et peu de monde). A proximité de cet immeuble, vous pourrez assister au spectacle de la très grande horloge ghibli (12m de haut, 18m de long) qui s’anime à 10h, 12h, 15h, 18h et 20h, très amusant. 

vue baie de tokyo, immeuble dentsu, japon

Vue sur la baie de tokyo et le jardin de Hama-Rikyu depuis l’immeuble dentsu à tokyo

tour de tokyo, japon

Tour de Tokyo

tokyo sky tree, tokyo, japon

Tokyo skytree, 634m de haut, la plus haute tour de télécommunication au monde

Ces vues panoramiques sont incroyables de jour comme de nuit. Nous avons testé le « Rooftop bar » près de la tour de Tokyo.  La vue est à couper le souffle (52ème étage) dans un hôtel de luxe. Il faut compter 1200¥ la bière soit 10€ et 1550¥ le cocktail sans alcool soit 13€ hors taxe. Il faut régler un supplément de 2000¥ (16€) si vous n’êtes pas de l’hôtel pour bénéficier d’un siège en bordure de fenêtre. 

vue de nuit, tokyo, rooftop bar

Rooftop bar, tokyo

SHINJUKU – golden gai

Dans des ruelles étroites, vous trouverez un quartier atypique avec ses 200 bars/cafés à l’esprit bohème/artistique. Chaque bar a sa clientèle et peut refuser de servir des étrangers (gaijin). Certains sont si petits qu’on ne peut être que 5 ou 6. 

golden gai, tokyo, japon

golden gai, tokyo, japon

les jardins japonais

Pour une pause nature en pleine ville, rendez-vous dans l’un des jardins japonais. Nous avons visité le parc de Shinjuku Gyoen, 2ème plus grand parc de la ville. On y trouve un jardin anglais, français et japonais (500¥ soit 4€).

parc shinjuku gyoen, tokyo, japon

Nous nous sommes également balader dans le magnifique jardin de Hama-Rikyu avec sa maison de thé au milieu du lac (300¥ soit 3€, ferme à 17h).

jardin de Hama-Rikyu, tokyo, japon

jardin de Hama-Rikyu, tokyo, japon

Vous pouvez également visiter le beau jardin japonais Koishikawa korakuen vers le tokyo dôme (M° Korakuen), le jardin de kyushibarikyu (gare Hamamatsucho, 150¥, ferme à 17h) et le parc de Higashi (M° Otemachi). 

temple du senso-ji (asakusa)

Le temple Senso-ji est l’un des temples les plus connus de Tokyo. Il attire beaucoup de monde. Il est doté de la plus grande lanterne en papier du Japon. On y accède après avoir remonté une longue allée de boutiques souvenirs (nakamise-dori, 250m). Rendez-vous au centre d’information touristique au départ de l’allée par avoir une vue imprenable sur le temple et les boutiques. Au loin, on aperçoit la tour Sky Tree et la statue de Starck représentant une flamme or renversée qui évoque la mousse de la bière nationale. 

temple sensoji, tokyo, japon

temple sensoji, tokyo, japon

ueno – yanaka, le vieux tokyo

Au départ du parc de Ueno (réputé pour ses cerisiers en fleur en avril) abrite temples, sanctuaire, musée et zoo. En remontant, on rejoint le temple du Jomyoin avec ses 84 000 statuettes en pierre à l’effigie de Jizo, le protecteur des enfants disparus (accès libre, 10h, 17h). l’endroit est impressionnant et assez triste en même temps. On n’a pas du tout l’impression d’être à Tokyo.  

yanaka, temple de jomyoin, tokyo, japon

Temple de jomyoin dans le quartier de Yanaka à Tokyo

Le quartier de Yanaka est vraiment différent des autres quartiers de tokyo. On a presque l’impression d’être à kyoto avec ces maisons basses et cette quiétude. Se balader au milieu de ces rues est assez agréable. On passe devant le Yanaka Beer Hall, 3 maisons en bois datant du 19e qui été sauvées et transformées en café/boulangerie. On y trouve d’incroyables viennoiseries. 

Yanaka Beer Hall, Tokyo, japon

Yanaka Beer Hall, Tokyo

Akihabara, salles d’arcade et mangas

 A l’opposé du quartier de Yanaka, le quartier d’Akihabara est surnommé « la ville électrique » car c’est le temple des jeux vidéos, des salles d’arcade, des mangas et des boutiques d’électronique. C’est le quartier de prédilection pour les geeks. On trouve de nombreuses boutiques sur plusieurs étages sur Chuo-Dori.

chuo-dori, tokyo, japon

Chuo-dori, akihabara

La nuit, le quartier est impressionnant avec toutes ses lumières. On croise des jeunes filles en tenue de « soubrette » qui démarchent les clients à venir dans leur bar appelé « maid café » (« maid » signifie domestique). Ces jeunes filles leur serviront à boire, à manger tout en les distrayant avec des jeux et chansons (toutes les activités seront payantes ainsi que l’entrée).

Akihabara, tokyo, japon

akihabara, tokyo, japon
HARAJUKU – OMOTESANDO

Au Nord de Shibuya, on découvre le quartier extravagant et traditionnel de Tokyo avec le parc de Yoyogi, l’un des plus vaste de la ville avec, en son centre, le plus célèbre et vénéré sanctuaire du pays, le Meiji Jingu (gratuit).  Pour y accéder, on passe sous un torii taillé dans un bois vieux de 1500 ans et le plus grand du Japon. On y trouve un magnifique jardin avec des iris (500¥ soit 4€).  

sanctuaire meiji jingu, tokyo, japon

Jardin et sanctuaire Meiji Jingu

Un peu plus loin, changement d’ambiance avec la rue étroite Takeshita-dori où l’on trouve de nombreuses boutiques excentriques. Elle est toujours très fréquentée. C’est ici que vous pourrez goûter des glaces en forme d’animal (cochon, lapin, grenouille… à env. 650¥ soit 5€) ou des crêpes avec beaucoup beaucoup de garniture.

Takeshita-dori, japon, tokyo

Takeshita-dori

On peut ensuite rejoindre l’Omotesando-dori avec des boutiques de luxe (Dior, Chanel, Tod’s…), les champs Élysées du japon. On y trouve également un centre commercial tout récent, le « Tokyo plaza Omotesando Harajuku » avec son escalator tapissé de miroirs, impressionnant ! 

tokyo plaza omotesando harajuku, tokyo, japon

Tokyo Plaza Omotesando harajuku, Tokyo

comment se déplacer ?

On se déplace facilement à Tokyo via le métro ou les lignes de train JR. La carte du métro peut faire un peu peur au début mais c’est assez simple finalement. Il faut simplement comprendre que toutes les lignes ne sont pas exploitées par la même compagnie. Le plus pratique est d’acheter une carte valable 24h à partir de sa 1ère utilisation (existe aussi en 48h et 72h). Vous pouvez choisir entre la carte de métro classique (600¥ soit 5€) ou celle valable également sur les lignes Toei Line (900¥ soit 7€50). Quand votre ticket n’est plus valable, il est avalé par la machine. Les cartes JR ne sont valables que sur cette ligne. Le ticket est à présenter aux contrôleurs, on ne peut pas les passer dans les tourniquets. 

plan metro tokyo, japon

Si vous optez pour le ticket à l’unité, on ne paie son trajet qu’en fonction de la distance parcourue. Il suffit de regarder sur le tableau (qui peut paraitre impressionnant la 1ère fois) et voir combien ça va coûter. Si vous prenez un ticket et que finalement votre itinéraire coûtait plus cher, il suffira de se rendre à une machine qui permet de régler la différence. Tout est prévu au Japon. Autre solution, vous pouvez acheter une carte PASMO que l’on recharge. A chaque passage, votre carte sera automatiquement débitée en fonction de votre trajet. Pour en savoir plus, cliquez-ici

métro tokyo, japon

Une fois dans le métro, vous verrez, contrairement à Paris, les places pour les personnes fragiles (enceintes, âgées…) sont respectées scrupuleusement et sont souvent d’une autre couleur pour bien les départager. 

où dormir ?

Nous avions réservé l’hôtel Mystays Premier Akasaka (M° Akasaka), un quartier assez tranquille au centre de Tokyo (résa hotels.com à 378€ pour 4 nuits). L’hôtel était très bien (conforme aux chaînes), moderne (avec son robot à l’accueil), confortable, très propre avec un bon petit déjeuner. Le seul bémol, si vous prenez l’avion tôt et que le petit-déjeuner est inclus, ils ne fournissent rien en compensation (pas de box ou autre).

OÙ manger ?

Quartier de Shibuya : nous avons testé le Nonbei Yokocho, une ruelle étroite composée de multiples petits restaurants/bars où l’on y mange des brochettes (yakitori) de viande, légumes… cuites devant vous. C’est assez touristique mais il y règne une bonne ambiance (150¥ les 2 brochettes soit 1€50). 

restaurant tokyo, nonbei yokocho, japon

Quartier Akihabara : nous avons testé un restaurant sans prétention « komoro soba » où ‘non commande via un distributeur (560¥ le ramen soit 5€, un très rapport qualité prix). 

les environs de tokyo

Au départ de Tokyo, on peut découvrir les sanctuaires de Nikko ; Kamakura avec son bouddha géant en bronze et ses temples en bord d’océan ; hakone et le lac d’ashi avec ses sources d’eau chaude et son art contemporain ou la région des 5 lacs pour voir le Mont-Fuji.