Du wadi Bani Khalid à Sour

Jour 6 : du Wadi Bani Khalid à Sour

wadi bani khalid

Nous quittons les magnifiques dunes du Wahiba Sands pour le wadi Bani Khalid. Il faut compter environ 40 minutes pour quitter le campement et rejoindre la station essence de Bidiyah puis 45 min pour arriver au wadi. La route est une fois encore très belle. 

Il est préférable de venir tôt le matin afin d’éviter la foule (et de ne pas venir le week-end local soit le jeudi et vendredi). Quand on vient du désert, il n’est pas possible de visiter ce site le matin, il faudra donc faire avec la foule. Le parking se remplit très vite et les 4×4 sont rapidement garés n’importe comment. 

On accède à un premier bassin turquoise, entouré de montagnes et bordé de palmiers, où des petits poissons se feront une joie de venir chatouiller vos pieds. L’endroit est très très touristique et l’infrastructure déforme un peu la beauté du site (restaurant, toilette…), c’est dommage.

wadi bani khalid, oman

Si vous suivez le panneau « grotte de Moqal » (Moqal cave), vous vous éloignerez progressivement de la foule. Cela devient plus agréable. Il est alors possible de se baigner dans les bassins d’eau chaude turquoise au milieu de la roche rosée et des montagnes ocres. Un pur bonheur.

wadi bani khalid, oman

wadi bani khalid, oman

Au bout du sentier, un escalier mène à l’entrée de la grotte. Si l’eau n’est pas trop haute, vous pourrez ramper pour atteindre la grotte (avec une lampe torche) et revenir (peu d’intérêt). En chemin, des personnes vous proposeront peut être de vous accompagner jusqu’à la grotte pour vous  montrer le chemin. Sachez que ce n’est pas du tout nécessaire, le chemin est tout droit et très simple à trouver et surtout, ils vous demanderont, à la fin, un billet pour la balade. Il ne faut surtout pas hésiter à décliner l’offre. 

wadi bani khalid, oman

Le wadi Bani Khalid est un incontournable mais il faut s’attendre à y voir du monde. Etant très facile d’accès, il est fortement fréquenté et victime de son succès. Cela doit être vraiment différent le matin. Avec le monde, le site perd de son charme même s’il reste très beau. La baignade dans les bassins supérieurs permet de passer un bon moment. Il est certain qu’on ne se baigne pas tous les jours dans une eau turquoise, chaude au milieu des montagnes. 

wadi bani khalid, oman

sour

Nous quittons le wadi pour rejoindre la ville de Sour, réputée pour ses chantiers de construction de dhow (bateau traditionnel en bois). Après environ 1h40 de route, nous arrivons devant une belle corniche qui donne sur 2 forts. On retrouve quelques ressemblances avec la corniche de Mascate. 

sour, oman

sour, oman

De là, vous pouvez rejoindre (en 5 min) le « dhow yards » où des ouvriers construisent les bateaux traditionnels. Un peu plus loin, en poursuivant sur la route principale, on arrive devant un « musée en plein air » où sont exposés quelques dhows.

chantier naval, sour, oman

les tortues de RAS AL JINZ

De sour, il est possible d’aller facilement à Ras Al Jinz, un important site de nidification pour les tortues. En effet, plus de 20 000 tortues reviennent chaque année pour pondre sur la plage où elles sont nées. On peut voir des tortues toute l’année mais le mois de juillet est celui de la pleine saison de la ponte et entre septembre – novembre, on peut également assister à l’éclosion des oeufs. Pour protéger les tortues et leurs oeufs, la zone est protégée. Il faut absolument faire une visite guidée pour pouvoir avoir accès au site (sauf entre 8h à 13h30 – 1 rial). Pour limiter les nuisances, le nombre de visiteurs est limité (200 pers maximum le soir et 100 le matin). Il est préférable de réserver en avance. Il y a 2 sorties : celle du soir à partir de 21h et celle du matin à 5h. Il y a également un petit musée et on peut dormir sur place (en tente de luxe ou chambre double avec petit déjeuner – 192€). Il faut compter 7 rials (15€) pour les non-résidents de l’hôtel. Pour en savoir plus : cliquez-ici. Pour réserver : reservations@rasaljinz-turtlereserve.com. Photos interdites durant la visite. 

où dormir ?

Il y a quelques hôtels à Sour (=Sur) comme Sur Grand Hotel ou le Sur Plaza Hotel mais l’offre est assez limitée. Nous avons choisi de dormir en bivouac près de la plage de Fins (white beach), réputée pour son sable blanc. L’endroit est idéal pour visiter le wadi tiwi ou le wadi Shab le lendemain. Il faut compter environ 40 min de route depuis Sour. En quittant l’autoroute, vous tournez à droite en direction de Fins puis à droite sur une route de terre. En allant tout droit, vous arriverez au campement (White beach camp site). Je vous déconseille de dormir sur la plage de Tiwi qui était trop proche de l’autoroute et qui donnait très peu envie. 

bivouac, oman

plage de fins, oman