Santorin

3 jours à Santorin, île emblématique des Cyclades avec mer bleue, volcan, maisons blanches et coucher de soleil.

TRANSPORTS & HÉBERGEMENT

Nous partons au départ d’Orly via la compagnie Low Cost Transavia (1 vol par semaine du mercredi au mercredi pour 180€ A/R). Le vol dure 3h30 sans escale.

Nous avons réservé un appartement pour 5 personnes « sunny villas » (via expédia) sur les hauteurs d’Imerovigli avec terrasse privative avec vue magnifique sur la mer et le coucher du soleil et bon petit déjeuner inclus. Pour en savoir plus : http://www.sunnyvillas.gr/. Les employés sont très accueillants et au petit soin pour nous. Le seul bémol dans les appartements : l’absence de volets qui nous réveille tôt le matin.

Cette partie de l’île est calme, à proximité de Faro pour aller dîner et facilement accessible via les transports. Il y règne une bonne ambiance et c’est très classieux (jolies maisons et belles piscines). Tout est très bien entretenu et les habitants sont très gentils.

PRÉSENTATION DE l’île

Carte de santorin

Son histoire

L’île de Santorin doit sa physionomie à une terrible catastrophe naturelle : un tremblement de terre et de l’éruption de son volcan qui entraina l’effondrement de ce dernier survenus au XVème siècle avant JC. Le nom de l’île a changé plusieurs fois au cours de l’histoire. D’abord appelée Stroggyli (ronde) à cause de sa forme, elle fut ensuite appelée Kallisti (la très belle) par les Phéniciens et enfin Thira en l’honneur de Théra, fils du héros thébain Antésionas.

Au départ, les Romains utilisèrent l’île comme lieu d’exil puis ils participèrent à son développement. La christianisation de l’île date du 2nd au 5ème siècle. L’île subit de nombreux ravages et fut détruite par des pirates pour être, au final, conquise en 1204 par les Vénitiens. Elle prit alors le nom de Santorin en référence au Saint Patron de l’île Agia Irini que les marins étrangers appelaient Saint Irini qui évolua en Santorini. En 1354, l’île fut détruite par les Vénitiens puis par les turcs en 1397. Elle rejoignit en 1821 la révolution grecque se libérant ainsi de la domination turque.

LES VILLAGES

Il y a 13 villages sur l’île de Santorin. Les plus typiques se dressent sur le rebord des falaises. Leurs constructions se caractérisent par un habitant troglodytique : les « scafta » (tunnels creusés dans la roche).

  •  THIRA (FIRA)

Située au centre de la caldéra, Fira est à flanc de falaise et offre une vue imprenable sur la mer et le volcan. Elle culmine à plus de 100m de hauteur.

Santorin Fira

Santorin Fira

Santorin Fira

Fira

Au dessous de Fira, l’ancien port. C’est ici que l’on part pour les excursions à la journée à destination du volcan. Pour l’atteindre, il faut descendre les 588 marches avec un dénivelé de 300m par 30 degrés. Pour ceux qui le souhaitent, il est possible d’utiliser le téléphérique (5€ – surtout pratique pour la montée) ou pour ceux que ça ne dérange pas, les mulets. La présence des mulets rend le chemin relativement sale et mal odorant.

Fira

fira

 

    • IMEROVIGLI

Imérovigli

ImérovigliVous y trouverez de nombreuses petites ruelles en pente.

Les couchers de soleil y sont fantastique.

Imérovigli

Imérovigli

  • OIA (IA)

Oia est une étape incontournable. Située à la pointe nord de l’île, elle est considérée comme le plus beau village de l’archipel avec ses maisons troglodytes suspendues au dessus de la mer et ses églises magnifiquement décorées que l’on retrouve sur toutes les cartes postales.

Santorin Oia

Vue sur oia

Santorin Oia

Santorin Oia

SantorinOia est plus animée que Fira en raison de la présente d’une grande rue piétonne dotée de nombreux magasins chics.

Santorin Oia

Santorin Oia

Oia

  • PYRGOS

Pyrgos est le village médiéval de type fortifié le plus haut perché de Santorin qui offre un point de vue impressionnant et imprenable sur l’archipel.

pyrgos

pyrgos

pyrgos

pyrgos

pyrgos

Le point culminant de l’île : le monastère du Profitis Elias à 567m. La vue sur Santorin y est assez impressionnante.

pyrgos

pyrgos

  • AKROTIRI

Dans le sud de l’île, à proximité de la Red Beach, les ruines d’une ville minoenne du 2ème millénaire av.JC ont été conservées dans les cendres volcaniques issues de l’éruption de 1530 av. JC. Ce site, protégé sous un immense hangar et par une épaisse gangue de pierre ponce imperméable, livre au visiteur les rues, les maisons à étage avec les escaliers et les emplacements des portes et fenêtres. De superbes fresques ont également été retrouvées et sont exposées au musée Archéologique d’Athènes. L’endroit a dû être abandonné par les habitants avant la catastrophe car on n’y a pas retrouvé de corps humain.

On doit la découverte des 1ers vestiges à l’ouverture d’une carrière à l’occasion des travaux du canal de Suez en 1860. Les pierres ponces de l’île avaient été choisies pour réaliser les parois du canal. Cependant, il faudra attendre 1967 pour que les fouilles commencent sous la direction de l’archéologue grec S. Marinatos.

La visite du site coûte 5€ par personne. Il est ouvert de 8h30 à 15h. Elle dure environ 30-40mins. Le site est impressionnant mais il manque d’explications ludiques. Les installations, très modernes, permettent de se balader sur l’ensemble du site très facilement.

Une visite intéressante en raison du site mais qui manque malgré tout d’attraits.

Fouille Akrotiri Santorin

Santorin Fouilles Akrotiri

Fouille Akrotiri Santorin De grands vases (pithos) dans lesquels se gardaient les denrées ont été laissés à l’endroit où ils ont été retrouvés

Santorin Fouilles Akrotiri

tour de l’île

Un service de bus (compter environ 1€60 – 1€80 le trajet) permet de se rendre dans les différents points centraux de l’île.

Pour plus de liberté, je vous conseille de louer une voiture. Il existe de nombreuses agences sur l’île. Le coût est de seulement 35€ la journée pour une citadine classique. Les distances étant assez courtes, vous aurez peu de frais d’essence à prévoir en plus (10€ pour nous pour une journée avec une citadine). Beaucoup privilégient la location d’un quad (environ 30€ par quad par jour).

PLAGE : RED BEACH (AKROTIRI)

Située au sud de l’île de Santorin, la Red Beach (plage rouge) est lié à l’érosion et aux éboulements de la montagne qui la domine. La couleur rouge contraste avec le bleu du ciel et de la mer et du sable noir. Cela offre un spectacle extraordinaire et unique.

Red Beach

Red Beach

Attention, des pierres peuvent tomber ou glisser sur vous lors de votre séance bronzage et faire mal.

A votre arrivée sur le site, vous découvrirez cette jolie église sur fond de roche rouge.

Red Beach

  • PERISSA

cyclades santorin

Kamari

Un peu plus loin, une grande falaise avec un chemin de randonnée qui permet d’atteindre une petite chapelle blottie au cœur de la montagne. On se demande comment elle a pu arriver là.

Kamari

  • VLYCHADA

Vlychada est une belle place de sable noir, pittoresque avec de somptueuses falaises. A proximité, le musée de la tomate. Un peu plus loin, un charmant port de pêche.

santorin

santorin

EXCURSION : VISITE DU VOLCAN & THIRASIA

Je vous recommande l’excursion du volcan Néa Kaméni et de Thirasia. Nous avons réservé quelques jours avant auprès d’une agence. Là encore, il y a de nombreuses agences en ville. Elles proposent toutes le même tarif.

Il faut compter 18€ par personne (+2€ pour l’accès au volcan) pour la visite du volcan et des sources d’eau chaude (de 11h à 14h ou de 14h à 17h). Pour 23€ par personne (+2€ pour l’accès au volcan), vous pourrez profiter d’un tour plus complet avec la visite du volcan, les sources d’eau chaude, la visite de l’île Thirasia, passage à Oia et un retour au vieux port de Fira. Nous avons choisi cette option plus complète. 2 possibilités : de 10h30 à 16h30 ou de 11h15 à 17h45.

Au départ du vieux port de Fira, un très beau bateau vient vous chercher et vous conduit, après environ 20 minutes de navigation, au volcan.

Excursion Santorin

Il faut s’acquitter de 2€ pour pouvoir visiter le volcan. Nous disposons d’environ 1h30 pour profiter de ce dernier et des multiples points de vue sur la Caldeira.

Excursion Santorin

Volcan Santorin

Volcan Santorin

volcan santorin

volcan santorin

volcan santorin

volcan santorin

Nous reprenons ensuite le bateau en direction des sources d’eau chaude. On se jette à l’eau directement du bateau. L’eau n’est pas de suite chaude car la source est un peu plus loin sur les îlots Kaméni qui ont jailli à la surface de l’eau suite à l’éruption de 1630 av. JC. L’eau est relativement rouge et peu tâcher les maillots de bain blancs. Certains aimeront se badigeonner de terre argileuse probablement bonne pour la peau. Compter environ 30 minutes sur place.

source d'eau chaude santorin

Nous repartons ensuite pour l’île voisine de Thirasia en forme de crocodile et qui se trouve en face d’Oia. Il est possible de rester sur place dans les restaurants bordant la mer, de se baigner ou de grimper pour découvrir le village situé en haut de la falaise. La montée est assez raide et la chaleur ne facilite pas l’ascension. Une fois encore, il est possible d’utiliser les mulets.

Thirasia

Thirasia

La vue d’en haut est assez fantastique et récompense l’ascension.

DSC04888

Thirasia

Thirasia

Le village de Manolas n’est pas en très bon état, relativement en ruine sauf la jolie église.

Thirasia

Thirasia

GASTRONOMIE

Nous mangeons très bien sur l’île de Santorin. Vous pourrez goûter de la « fava » soit de la purée de pois cassés, de la bruschetta (du pain avec de la mozzarela, de la tomate…). Il y a aussi de très bons champignons farcis au fromage (stuffed mushrooms) ou encore le célèbre Tzatziki (concombre avec de la crème). En accompagnement, je vous recommande de prendre du pain « pita ».

Vin :Santorin  est réputé pour son vin en particulier le vin blanc : le «Nikteri» – produit la nuit d’où son nom. Les raisins sont entreposés toute la nuit dans une aire de pressage, pour être foulés le lendemain matin. Le poids des raisins les uns sur les autres leur fait perdre la moitié de leur volume, et c’est uniquement ce jus, récupéré dans une cuve à l’extérieur du pressoir, qui sert à la production de ce fameux vin.

Des bière locale comme le « Yellow Dunkey » ou la « Red Dunkey » ou encore  la « Mythos ».

2 réflexions sur “Santorin

  1. Sophie dit :

    Bonjour Virginie,

    Nous partons pour le Grèce dans quelques jours et sommes très reconnaissants pour toutes les informations que nous avons pu trouver sur votre site.

    Merci pour tout.
    Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *